Daniel Aselo et l’ambassadrice britannique  échangent sur l’insécurité causée par des groupes armés à l’Est de la RDC 

0
111

Kinshasa, 25 novembre 2021  (ACP).- Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Daniel Aselo a échangé jeudi dans son cabinet, avec l’ambassadeur du Royaume de Grande-Bretagne en République démocratique du Congo, Emily Maltman, sur des questions sécuritaires liées aux atrocités des groupes armés, principalement dans la région Est de la RDC.

« Ensemble nous avons discuté sur tous les sujets en charge de ce ministère : la situation sécuritaire, la situation ayant trait à l’amélioration de la décentralisation, la réforme de la Police…», a indiqué Emily Maltman, au sortir de l’audience.

La diplomate britannique a affirmé que son pays est très impliqué dans la quête de la paix et la sécurité en RDC, au travers son appui à la MONUSCO, ajoutant que la Grande-Bretagne est active dans les discussions autour de la situation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Le Royaume Uni s’est engagé à appuyer les ambitions visant à mettre fin aux groupes armés dans l’Est de la RDC, dans le cadre du Programme de désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation (PDDRC-S),  a-t-elle fait savoir.

« La République démocratique du Congo fait face à plusieurs défis sécuritaires. Des efforts importants sont engagés, dont l’instauration de l’état de siège au Nord-Kivu et en l’Ituri. La Grande-Bretagne souhaite donc accompagner la RDC dans sa quête du retour à la paix », a-t-elle conclu.

ACP/