Le budget rectificatif exercice 2020 exécuté à 71,50% en recettes et 71,78% en dépenses

0
320

Lubumbashi, 25 novembre 2021 (ACP).- Le budget rectificatif exercice 2020 de la province du Haut-Katanga, évalué à 524. 964. 545. 748,00 FC voté en équilibre tant en recettes qu’en dépenses, a été exécuté à 71, 50% en recettes et 71,78% en dépenses, dégageant ainsi une moins-value en recettes de 28,50% et un taux de sous-commission globale de 28,22%.

Ce taux d’exécution a été donné mercredi, par le ministre provincial des finances, Bruno Choma Choma, lors de la présentation de l’économie du rapport sur la reddition des comptes du budget rectificatif de la province du Haut-Katanga pour l’exercice 2020, au cours d’une séance plénière dirigée par le président intérimaire de l’assemblée provinciale, Michel Katebe Ngoy, au bâtiment du 30 juin à Lubumbashi.

Il a indiqué que le budget de la province exercice 2020 a connu une rectification suite à certains paramètres intervenus en cours de son exécution tels que la crise financière causée par la pandémie de la COVID-19 dont les effets collatéraux ont un impact dans tous les secteurs de la vie économique tant au niveau national que provincial.

Cela, a-t-il dit a occasionné une revue à la baisse du budget initial de l’ordre de 32,77% soit de 780. 893. 173. 816,00 FC à 524. 964. 545. 748,00 FC.

Bruno Choma Choma, avait auparavant, indiqué que l’exécution du budget au 31 décembre 2020, a produit un résultat négatif car les recettes budgétaires réalisées ont été inférieures aux dépenses exécutées.

Un déficit de 1. 480. 714. 756,22 FC constaté

Par ailleurs, le ministre provincial des finances a précisé que pour 375. 334. 708. 040,81 FC des recettes réalisées en 2020, les dépenses se sont arrêtées à 376. 815. 422. 797,43 FC, soit un déficit de 1. 480. 714. 756,22 FC.

 Selon lui, ce déficit est une situation normale, car il s’explique par le fait que la province a dû recourir à des ressources de trésorerie pour financer une partie de ses dépenses. Il s’agit notamment des emprunts à court terme sous forme de découverts bancaires.

Le taux de réalisation à caractère national est de 28,15%, soit 52. 993. 840. 214,32 FC contre 188. 273. 664. 519,00 FC prévus.

Le ministre Choma Choma a relevé que ce taux est faible à cause de la modicité de la rétrocession envoyée par le Gouvernement central.

Les recettes spécifiques de la province ont un taux de réalisation de 123,86% soit, 153. 333. 860. 467,32 FC contre 123. 799.577. 297,00 FC, tandis que les recettes exceptionnelles ont été exécutées à 125,70% soit 12. 330. 030. 240.00 FC contre 9. 808. 925. 040, 00 FC.

 Le ministre provincial de finances, a également fait observer une minute de silence en mémoire de l’ex président de l’organe délibérant du Haut-Katanga, Feu Antoine Gabriel Kyungu Wa-Ku-Mwanza, tout en implorant la miséricorde de Dieu pour le repos éternel de l’âme de l’illustre disparu.

Incidence de la nomination des structures d’appui à l’action du gouvernement provincial sur les dépenses budgétaires

Le ministre provincial du Budget, Christian Momat Kabulo, présentant le rapport du budget  rectificatif exercice 2021, a, relevé que  l’arrêté numéro 0038/Haut-Katanga du 07 mai 2020 modifiant et complétant l’arrêté provincial numéro 0037/Haut-Katanga du 05 mai  2020 portant nomination des animateurs des structures d’appui à l’action du gouvernement provincial du Haut-Katanga, a eu  une incidence sur les dépenses budgétaires en ce sens que certains postes n’ont pas été prévus au budget initial de l’exercice 2020.

Il a déclaré que le budget rectificatif exercice 2021 est arrêté en équilibre, en recettes et en dépenses à 842. 889. 362. 725 FC contre 713. 746. 881. 168 FC du budget initial 2021, soit un taux d’augmentation de 18,13%.

La ventilation des recettes dudit budget dégage de recettes internes de l’ordre de 775. 270. 357. 940 FC.

 Après avoir suivi la présentation de l’économie de deux rapports des budgets rectificatifs du Haut-Katanga 2020 et 2021, le président intérimaire de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga a demandé à tous les groupes parlementaires d’entrer en contact avec le rapporteur de cette institution, Thomas Lupata Mudimbi, pour les formalités d’usage avant le débat général. ACP /Zng/Fmb/NKV/ MNI /SGB/TKM MMC/NMM