DRC-Africa Business Forum : satisfecit pour  le soutien à la fabrication  des batteries en RDC

0
325

Kinshasa, 26 novembre 2021 (ACP).– Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, modernisation de l’administration, innovation de service public, Jean Pierre Lihau, a salué la signature de l’acte d’engagement par le gouvernement, les partenaires techniques et financiers, consistant à soutenir la création d’une industrie des minéraux pour les batteries en RDC dans le cadre de la chaîne de valeur régionale, dans son allocution, à la  clôturé, jeudi, le Forum « DRC-AFRICA Business » au Pullman hôtel dans la commune de la Gombe.

Ces assises constituent un rendez-vous important pour la RDC et les partenaires techniques et financiers qui ont, durant deux jours, échangé sur l’avenir du marché des véhicules électriques propres, avec plus de 60 types de minerais différents en RDC.

Pour le gouvernement congolais, l’option prise de donner la valeur ajoutée à nos ressources naturelles par la transformation avant leur exportation, est irréversible, cette valorisation permettant de booster l’industrialisation qui s’avère être un secteur clé susceptible de résorber la pauvreté et le chômage.

La concrétisation de ce projet va permettre la renaissance industrielle du continent africain

Par ailleurs, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, a indiqué que l’Afrique va renaître à travers ce vaste projet qui fera d’elle, plus particulièrement la République Démocratique du Congo, un grand contributeur dans la lutte contre le réchauffement climatique.

« L’Afrique, jadis berceau de l’humanité, aujourd’hui l’Afrique va être le berceau de cette nouvelle technologie de production. C’est à partir de la RDC que l’Afrique et le monde vont affronter les grands enjeux mondiaux notamment les enjeux liés à la lutte contre le réchauffement climatique », a déclaré Julien Paluku, ministre de l’Industrie.

De son côté, le directeur général de la Banque arabe du développement africain (BADEA), Soki Auld, a indiqué que tous les partenaires sont engagés pour la mise en œuvre de la feuille de route qui est retenue avec le gouvernement pour que cette initiative puisse voir le jour le plus rapidement possible sous forme de  projet concret pour réellement permettre pour  la première fois la fabrication des précurseurs des batteries ensuite les véhicules électriques.

En ce qui concerne la part de la BEDEA, il a précisé que son institution bancaire n’est pas seule. Il travaille en collaboration étroite avec d’autres partenaires comme la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et d’autres partenaires. Ils se concertent pour la matérialisation de ce projet et avec l’accompagnement du gouvernement congolais.

Les travaux de «DRC-Africa Business Forum», se sont tenus à Kinshasa, en présence du président zambien, Hakainde Hichilema, des délégués de plusieurs pays (Maroc, Gabon, etc.), des organisations internationales comme la CEA et la Banque africaine de développement (BAD) ainsi que  des firmes spécialisées comme Tesla, Bosch, Panasonic, etc., rappelle-t-on.

Le principal objectif de ces assises est de « développer une chaîne de valeur régionale autour de l’industrie des batteries et un marché des véhicules électriques et des énergies propres mais aussi de rassembler des parties prenantes de haut niveau en vue de dialoguer, d’identifier les opportunités et de faciliter les investissements pour augmenter la part de l’Afrique dans la chaîne de valeur des batteries, des véhicules électriques et des énergies renouvelables ».

La RDC représente près de 70% de la production mondiale de cobalt. Plus de 25 millions de tonnes de réserves de cobalt (2/3 des réserves mondiales) sont identifiées dans son sous-sol.

Cette rencontre a été placée sous le thème : «Développer une chaîne de valeur régionale autour de l’industrie des batteries électriques et un marché des véhicules électriques et des énergies propres», rappelle-t-on. ACP/