Le Comité permanent de la CENCO partage ses réflexions sur le processus électoral avec le Président Félix Tshisekedi

0
104

Kinshasa, 26 nov. 2021 (ACP).-Les Évêques membres du comité permanent de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont partagé le résultat de leurs réflexions notamment sur le processus électoral, avec le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au cours d’une audience qu’il leurs accordée vendredi, à la cité de l’Union africaine (UA), à Kinshasa.

« Les Évêques qui sortaient  d’une session extraordinaire, à Kinshasa, où ils ont traité de certaines questions d’actualité de la société,  ont partagé le résultat de leurs réflexions avec le Chef de l’État, à qui ils ont remis un mémo, dans la mesure où ces questions concernaient le processus électoral, la sécurité et l’éducation chrétienne », a indiqué, à l’issue de cette rencontre, l’Archevêque métropolitain de Kisangani et président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Marcel Utembi.

Pour Mgr Marcel Utembi, l’Eglise et l’État congolais sont appelés à collaborer et à travailler la main dans la main.

« Les temporels, les politiques et les religieux doivent conjuguer leurs efforts pour servir le peuple, qui doit être au centre de leurs préoccupations », a-t-il souligné.

Parlant du processus électoral, Mgr Marcel Utembi a indiqué qu’il s’agit d’une dynamique, précisant qu’il y’a déjà une étape qui a été franchie.

« Il y’a un temps pour réfléchir, un temps pou se quereller, un temps pour se concerter, un temps pour prendre des décisions et un temps pour être réaliste en vue de prendre des décisions », a martelé le prince de l’Eglise.

L’important, a dit le Président de la CENCO, c’est d’aller de l’avant, étant donné que le processus électoral engage tout le monde, à savoir l’église, l’État et d’autres partenaires comme ceux de l’éducation civique électorale et de la mission électorale.

« Sur cette question, nous n’avons pas de problèmes, car nous regardons tous dans la même direction », a précisé Mgr Marcel Utembi.

Le président de la CENCO, Mgr Marcel Utembi

S’agissant de l’éducation chrétienne, le Président de la CENCO, qui a déploré que celle-ci soit gâchée par la grève des enseignants, a fait savoir que cette situation doit être normalisée, étant donné que le secteur de l’éducation fait partie des soucis majeurs du Chef de l’État.

Christophe Mboso Nkodia Pwanga et Modeste Bahati Lukwebo respectivement présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat ont assisté à cette rencontre.

Selon le twitter de la Présidence de la République,  les Évêques ont fait des propositions pour accompagner le processus électoral et l’état de siège en vigueur en Ituri et au Nord-Kivu.

La délégation épiscopale était constituée de 18 évêques membres du comité permanent de la CENCO dont fait partie le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque  métropolitain de Kinshasa.

Le Comité permanent de la CENCO comprend  outre le Cardinal,  tous les archevêques et les présidents des Commissions épiscopales.

Cette audience, note-t-on,  intervient quatre jours après la rencontre entre le cardinal Fridolin Ambongo, d’une part et d’autre part,  le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso, le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo, le Premier ministre Sama Lukonde et du conseiller spécial du Chef de l’État en matière de sécurité, François Beya.

Jeudi, la même délégation  des chefs des institutions du pays avait échangé avec le, président national de l’Église du Christ au Congo (ECC), le révérend docteur André Bokundoa sur  été reçue en audience par

Ce face-à-face entre le Président Félix-Antoine Tshisekedi et les évêques de la CENCO, note-t-on, rentre dans le cadre des efforts tendant à lever le malentendu entre l’Eglise et le pouvoir. ACP/Lus/Kho/May