Signature à Kinshasa de deux accords de prêt entre la RDC la BAD et la BADEA

0
94

Kinshasa, 26 novembre2021 (ACP).- La République démocratique du Congo (RDC) à travers le ministre des Finances Nicolas Kazadi a signé jeudi, deux accords de prêt avec d’une part la Banque africaine de développement (BAD) évalué à 70 millions de dollars américains, soit   50 millions d’unités de compte, au titre de programme d’appui au développement agro-industriel de Ngandajika (PRODAN) et d’autres part avec la Banque Arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) au titre de financement des travaux de construction et de réhabilitation de 14 artères de la ville de Kinshasa pour un montant de 50 millions de dollars américains, a appris vendredi l’ACP ministère Des Finances.

Le ministre des Finances Nicolas Kazadi qui a signé ces accords en présence des ministres d’Etat aux infrastructures et travaux publics, Alexis Gisaro Muvunyi et celui de l’Agriculture représenté par son directeur de cabinet, a salué le management de la BAD et la BADEA pour les efforts engagés et le soutien financier qu’elles apportent à la RDC, en vue d’améliorer les conditions de vie des populations.

Il a dans le même cadre félicité l’engagement  des experts du gouvernement pour leur contribution à la préparation et aux négociations jusqu’à la phase actuelle de la signature de ces accords de prêt pour le compte desdits projets. M. Kazadi a fait remarquer ces deux accords portent sur deux projets distincts dont l’un dans le secteur des infrastructures et l’autre dans le secteur de l’Agriculture. Ces deux secteurs prioritaires, a-t-il dit, cadrent avec le Programme du gouvernement, en l’occurrence l’agriculture, l’agro-business et les infrastructures routières.

La source relève que ces prêts sont assortis des conditions à respecter par les trois parties à savoir les normes relatives à la politique d’endettement qui exigent qu’une partie de remboursement comporte l’élément « Doné ayant une valeur égale ou supérieure à 35%. Dans le cas d’espèce, ajoute le ministre Kazadi, les prêts octroyés demeurent concessionnels. Pour la BAD, le maturité est de 40 ans, la période de grâce est de 10 ans, le taux d’intérêt est de 2% entre la 11ème  et la 20ème  année, et 4% pour le reste de la maturité. La BADEA alloue le prêt pour une maturité de 25 ans, le taux d’intérêt de 3% et la période de grâce de 6 ans, a-t-il précisé.

Le gouvernement déterminé à répondre à ses responsabilités

Le ministre Kazadi a indiqué, par ailleurs, que le gouvernement demeure conscient de la lourde responsabilité qui lui incombe dans la mission d’améliorer les conditions de vie des populations, en respectant ces accords  avec efficience. « C’est à travers les financements des projets de ce genre que nous pourrons y parvenir », a-t-il soutenu.

Il  a exhorté son collègue des Infrastructures et travaux publics ainsi que celui en charge de l’Agriculture représenté par son directeur de cabinet à s’impliquer dans les évaluations périodiques pour la mise en œuvre efficace des projets, à travers les unités de gestion des projets et dans le respect des directives pour l’atteinte des objectifs.

S’agissant de la formalisation, le ministre Nicolas Kazadi s’est résolument  engagé auprès des partenaires à mettre en œuvre toutes les diligences pour obtenir les documents légaux, à travers les lois de ratification et permettre la mise en vigueur de ces accords de financement dans les meilleurs délais. Kayu/RNL/OB/CFM/NiG/SGB/MMC/TKM