La ministre d’Etat Adèle Kayinda décorée « Maman Kipendano » de l’Eglise Méthodiste Unie à Lubumbashi

0
828

Kinshasa, 28 novembre 2021 (ACP).- L’évêque Alex Kassap’Owan Tshibang a présidé dimanche la cérémonie de décoration de la ministre d’État en charge du Portefeuille, Adèle Kayinda Mahina, en qualité de « Maman Kipendano », titre honorifique décerné aux femmes se distinguant par leur degré de charité, au sein de l’Eglise Méthodiste Unie dans le Haut-Katanga. C’était au cours d’un culte, tenu à la Cathédrale du Centenaire de cette communauté, dans la ville de Lubumbashi.

L’évêque Alex Kassap’Owan a félicité l’heureuse promue pour son intégration à ce mouvement féministe de l’Eglise Méthodiste Unie, avant de l’exhorter à persévérer dans les œuvres de charité tel que recommandé par le Christ et à surtout en tant qu’acteur politique, à tout mettre en œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des Congolais, en associant toutes les forces vives de la RDC.

L’évêque a laissé entendre que le gouvernement ne peut réussir seul le développement de la RDC, avant de délivrer un diplôme de mérite à la ministre Kayinda, sanctionnant la fin de la formation reçue avant la décoration.

Devant l’assistance composée des personnalités politico-administratives et religieuses venues notamment de Kinshasa, la diaconesse Adèle Kayinda a pris l’engagement de prier et méditer quotidiennement la parole de Dieu, d’organiser le culte familial, d’annoncer l’évangile de Christ dans son entourage sans exception, à aider les vulnérables et à s’investir pour la continuité du mouvement des Mamans Kipendano.

Pour sa part, la présidente de ce mouvement Liliane Kayembe qui a fait porter à son nouveau membre la tenue symbolique de « Maman Kipendano », a recommandé à cette dernière d’avoir un grand cœur, de cultiver les sens du pardon et d’attention aux personnes en situation difficile.

 « L’amour est au-dessus de toute chose »

 Lors de sa prédication inscrite sous le thème « L’amour est au-dessus de tout », la Révérende Marie Jeanne Zinga, a exhorté le peuple de Dieu à cultiver l’amour comme fondement de toute bonne œuvre et une des valeurs profondes du mouvement « Maman Kipendano ». Cet amour appelle à vivre dans l’honnêteté, l’humanité, l’honnêteté, la justice et le sens du pardon, a-t-elle souligné, ajoutant que l’amour favorise la vie et l’épanouissement de l’église, la solidarité au sein de la famille et le progrès social au niveau du pays.

Crée en 1948, à Lubumbashi avec un effectif de quatre membres, « Les Mamans Kipendano’ compte aujourd’hui plus de 7000 femmes disséminées à travers le pays et à l’étranger et qui cultivent des valeurs telles que l’humilité, l’entraide, la vie de prière ainsi que l’évangélisation des âmes. Le foulard jaune, la blouse verte et l’insigne en forme de cercle qui caractérise la tenue de « Maman Kipendano », symbolisent respectivement, la lumière de Christ qui fait briller sa servante, la richesse et la vie que cette femme transmet à son entourage ainsi que l’amour et la solidarité entre les membres de cette organisation féminine et religieuse.

Parmi les chorales prestataires, on a noté la présence du Groupe évangélique de louange et d’adoration du Centenaire GELAC de Kinshasa.

ACP/