Près de 99, 39 millions USD de la BAD pour la réalisation  de la Route Bukavu–Goma  en RDC

0
197

Kinshasa, 28 novembre 2021 (ACP).– Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé depuis vendredi à Abidjan, l’octroi de 99,39 millions de dollars américains à la République démocratique du Congo pour la réalisation de la phase I, entre Bukavu et Nyamukubi, dans le cadre du projet d’aménagement de la route Bukavu-Goma,  indique un communiqué de la cette institution parvenu samedi à l’ACP.

Cette enveloppe est accordée en perspective du désenclavement des provinces du Nord et du Sud–Kivu et de réduction de la pauvreté dans ces entités.

Cet appui financier est composé d’un don de 52,07 millions de dollars du Fonds africain de développement, le guichet de financement concessionnel du Groupe de la Banque, et d’un prêt de 47,32 millions de dollars, issu de la Facilité d’appui à la transition. Ce financement vise  deux objectifs : le désenclavement des provinces du Nord et du Sud–Kivu et de la réduction de la pauvreté dans ces provinces.

Il vise également à améliorer le niveau de services de la chaîne logistique de transport sur l’axe routier entre Bukavu et Goma ainsi que les conditions de vie des populations de la zone d’intervention du projet.

Les travaux à réaliser comprennent l’aménagement de la section Bukavu-Nyamukubi sur l’axe routier Bukavu-Goma et de quelques voiries structurantes et bretelles de la route nationale n°2 (RN2) dans la ville de Bukavu pour un total de 117 kilomètres, ainsi que la réhabilitation des infrastructures connexes dans la province du Sud-Kivu. Laquelle province est fortement enclavée en raison de l’état de dégradation de son réseau routier.

Le secteur primaire, qui comprend l’agriculture, l’élevage et les mines, constitue les principales activités de cette province. L’agriculture demeure la branche dominante tandis que l’activité extractive représente 12,4%. Les infrastructures rurales connectées à la RN2 favoriseront le développement local et faciliteront les échanges commerciaux et le déplacement des personnes et des biens dans des conditions acceptables.

40% des ménages ruraux du Sud-Kivu devraient bénéficier de ce projet

 Par ailleurs, la source note que ce projet devrait bénéficier, de façon directe ou indirecte, à quelque 40% des ménages ruraux de la province du Sud–Kivu, soit 400 000 familles au total.  Les promoteurs des services d’appui à la production (artisans, associations de services, transporteurs, collecteurs, etc.) bénéficieront dans les cadres techniques des ministères dans le territoire ainsi que les organisations non gouvernementales actives dans la zone d’intervention du projet.

La même source, indique qu’en plus de l’importante de la population féminine et des jeunes de moins de 20 ans, les collectivités locales et les opérateurs économiques tireront aussi profit de la construction des infrastructures de base et de la relance des activités économiques.

La zone d’intervention du projet inclut également la route d’accès au Centre de recherche agronomique ultramoderne appelé « Campus de recherche de l’IITA Président Olusegun Obasanjo ».

L’objectif étant de contribuer à la lutte contre la faim et la malnutrition par l’accès de la population à une alimentation saine basée sur la biodiversité, notamment les aliments frais, ce centre permettra d’assurer l’autonomie alimentaire aux populations de la région, voire au-delà, en tant que plus grand centre international de recherche agricole en République démocratique du Congo et dans la région des Grands Lacs.

Pour rappel, le 30 septembre 2021, le portefeuille actif de la Banque africaine de développement en République démocratique du Congo comptait 32 opérations pour un montant total de 1,57 milliard USD

ACP/C.L./NKV/KJI