Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa déplore les interdictions de voyage

0
182

Kinshasa, 29 novembre 2021(ACP).-Le président sud-africain Cyrl Ramaphosa déplore la décision prise par plusieurs pays d’interdire les voyages en provenance et en direction de l’Afrique du Sud, en réaction à l’apparition du nouveau variant du coronavirus découvert dans le pays, ont rapporté lundi, les médias internationaux.

Pour le chef d’état sud-africain, le variant Omicron devrait encourager une acquisition des vaccins plus égalitaire :

« Nous sommes profondément déçus par la décision de plusieurs pays d’interdire les voyages d’un certain nombre de pays d’Afrique australe, dont le nôtre. Au lieu d’interdire les voyages, les pays riches du monde doivent soutenir les efforts des pays en développement – c’est-à-dire des économies – pour accéder à des doses de vaccin suffisantes et les fabriquer sans délai pour leur population. » a-t-il déclaré.

L’interdiction de voyager dans les pays d’Afrique australe mise en place par plusieurs pays dont le Royaume uni et le Maroc a été également critiquée par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Pour le Dr Edwin Dikoli, ministre de la santé du Botswana, un pays ne devrait pas être pointé du doigt :

« Nous étions préoccupés par le fait qu’il semble y avoir eu des tentatives de stigmatisation de la variante et du pays où elle a été détectée. Dans ce cas, la détection a été traitée comme une origine, ce qui ne devrait pas être un problème, même si la variante est originaire du Botswana. Le problème devrait être la présence de la maladie, ce qui appellerait alors à faire tout ce qui est possible pour éviter sa transmission. »

90% des nouveaux cas de contamination au coronavirus ont été détectés dans le quartier sud-africain de Hatfield. Le nouveau variant du coronavirus serait à l’origine de cette explosion d’infections. Seuls 24.1% des Sud-africains sont vaccinés.

Les États membres européens ont convenu vendredi de suspendre temporairement les voyages en provenance des nations d’Afrique australe en raison de l’apparition d’une nouvelle variante du coronavirus.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a déclaré qu’il existe un risque « élevé à très élevé » que la nouvelle variante se propage en Europe. ACP/Kayu/RNL/CKM/SGB/MMC