Ibenge et RS Berkane à 90 minutes de la phase de poules de la CAF

0
85

Kinshasa, 01 décembre 2021 (ACP).- Le technicien congolais, Jean-Florent Ibenge Ikwange et son club, Renaissance Sportive de Berkane du Maroc, sont à 90 minutes de qualification à la phase de poules de la 19ème édition de la Coupe de la Confédération, après avoir tenu l’APR du Rwanda en échec (0-0), dimanche, au stade Amahoro, en match aller des barrages.

Les Rois de l’East comme on les appelle dans leur fief de Berkane, s’activent à recevoir les Rwandais de l’Armée Patriotique, dimanche, 5 décembre dans leur temple du Stade municipal de Berkane, pour le match retour, où Florent Ibenge a promis de jouer le quitte ou double.

L’ancien entraîneur de V.Club abat un travail de titan, depuis son arrivée il y a bientôt 5 mois. Il occupe pour le moment la 5ème place au classement de ce championnat marocain, la Botola Pro, avec 19 points en 12 matches joués, dont 4 victoires, 7 matches nuls et une défaite, celle concédée, pas plus tard que le mardi, 23 novembre dernier, au terrain de Wydad Casablanca (0-2).

Le championnat marocain est plus professionnel

 De son passage à Kigali, au Rwanda, Florent Ibenge, faisant une petite nuance entre la Botola Pro et d’autres championnats africains qu’il a connu, notamment la LNAFOOT, le prestigieux championnat congolais, a noté qu’il y a une grosse différence car le championnat marocain est plus professionnel et très évolué. D’ailleurs, dit-il, si la FIFA a décidé pour la suite et fin des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, de mettre le système VAR ; au Maroc, la VAR est déjà au niveau de la Botola Pro.

«Tous les clubs marocains ont des centres de formation, ils ont des stades avec des terrains en herbe magnifique. Au Maroc, il est interdit quasiment de jouer sur la pelouse synthétique. Les installations sont de très grande qualité, la preuve : beaucoup de pays africains qui n’avaient pas leurs stades homologués, sont venus jouer au Maroc. Il y a une semaine où il y avait dix-huit matchs internationaux qui se sont déroulés au Maroc. Les routes sont bonnes, ce qui fait qu’on n’a pas des problèmes comme on a au Congo avec le retard de vols. Un championnat qui a des sponsors, il y a des choses qui nous manquent qu’on retrouve dans ce championnat », a déclaré Florent Ibenge, dans un entretien accordé aux médias locaux, à Kigali.

Florent Ibenge a été recruté en juillet 2021 pour un contrat de deux saisons, en remplacement de l’entraîneur espagnol Juan Pedro Benali.

ACP/ODM/KMT