Motema Pembe, Mazembe et Maniema Union dans un tournant décisif aux barrages de la C2

0
97

Kinshasa, 03 décembre 2021 (ACP).- Les trois représentants de la RD Congo, le DC Motema Pembe de Kinshasa, le TP Mazembe de Lubumbashi et l’AS Maniema Union de Kindu, seront ce week-end,  dans un tournant décisif aux barrages retour de la Coupe de la Confédération.

Motema Pembe aura rendez-vous avec l’US Gendarmerie du Niger, dimanche au stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa. Mazembe et Maniema Union, de leur côté, se produiront respectivement à Polokwane, en Afrique du Sud, contre Marumo Gallants et au Caire, en Egypte, face à Pyramids. La défaite est donc interdite à ces trois ambassadeurs congolais. Mais Mazembe peut être sanctifié pour un nul au regard de la fortune de chacun du trio au match aller. Chacun de ces trois clubs sera en lutte pour sa carrière dans cette compétition africaine.

Motema Pembe, victoire impérative par 3-0 devant l’USGN

Battu à Niamey par l’Union Sportive de la Gendarmerie du Niger (USGN) sur la note de 2-0, le DC Motema Pembe n’aura pas une autre mission que de renverser la tendance et de s’imposer impérativement par 3-0, dimanche au stade des Martyrs de la Pentecôte, devant cet adversaire qui effectuera son tout premier déplacement de l’histoire sur le sol congolais.

Pour la circonstance, l’option salvatrice et qualificative mais très difficile pour la survie des  Immaculés dans cette compétition est celle de marquer au minimum 3 buts sans en encaisser un seul. Ce qui appelle le club vert et blanc de la capitale congolaise à s’engager défensivement et offensivement pour arriver au résultat escompté. Sur le plan défensif, les Tupamaros sont obligés de veiller au grain pour étouffer  les velléités offensives des gendarmes nigériens, qui feront le déplacement de Kinshasa dans l’objectif de marquer ne fût-ce qu’un petit but pour  brouiller les calculs de leurs hôtes. Sur le plan offensif, l’attaque devra carburer à plein régime pour réussir son pari qualificatif.

Mazembe, un résultat nul à valeur qualificative suffit

A Polokwane, fort de sa courte avance acquise à Lubumbashi dans son jardin de la commune de Kamalondo, Mazembe s’y amènera avec la ferme ambition de bousculer la base arrière de Marumo Gallants. Cette opération des Corbeaux lushois passe inévitablement par des buts à flanquer aux Sud-Africains pour les empêcher d’avoir la commande des opérations.

Pour les Englebertois, il sera surtout question de divorcer d’avec leur panne sèche offensive du match aller où ils ont trouvé la petite et importante issue victorieuse sur un auto-but du capitaine de Marumo Gallants dont le but encaissé à Lubumbashi en vaudra deux. Ce qui le mettra dans l’obligation de ne pas prêter le flanc à Mazembe, qui aura besoin de beaucoup d’oxygène pour éviter de subir le sort  de l’AS V.Club face au même adversaire, lors du 2ème tour des éliminatoires de cette même compétition.

Maniema Union : Rendre la pièce de la monnaie à Pyramids

Comme DC Motema Pembe et Mazembe, Maniema Union ira nager dans les eaux du Nil, dans combat fluvial avec le club local de Pyramids d’Egypte qui se veut comme les héritiers des Pharaons. Pour les Unionistes de l’entraîneur Daoula Lopembe, l’équation à résoudre est de marquer deux buts dont le premier effacera le petit acquis des Egyptiens à Kinshasa.

Cela permettait à Maniema Union de rendre d’abord la pièce de sa monnaie à son adversaire. Maniema Union en sait quelque chose pour l’avoir expérimenter l’année dernière  contre Bloemfontein, un club sud-africain. A ce niveau, une fois que la mission a été accomplie, c’est possible d’entrevoir l’épreuve des tirs au bus.

L’option du 2ème but sera la bienvenue pour embarquer directement les Unionistes sur orbite de la qualification. Tout sera alors tributaire de la façon dont les vert et noir de Kindu s’y mettront dans la gestion parcimonieuse de leur adversaire en l’empêchant d’avoir la tête au dessus des eaux. ACP/