Le député national Nsingi Pululu pour la professionnalisation des fonctions politiques en RDC

0
186

Kinshasa, 04 décembre 2021 (ACP).- Le député national Pitshou Nsingi Pululu a déposé, vendredi au bureau de l’Assemblée nationale, une proposition de loi portant réforme de la loi électorale, qui consacre la professionnalisation des fonctions politiques en RDC.

Dans un entretien accordé à l’ACP, au Palais du peuple, l’élu de la circonscription de la Funa, à Kinshasa, a préconisé une expérience avérée pour tout candidat à des fonctions électives.

Pour le candidat président de la République, l’initiateur de cette proposition de loi pense qu’il est nécessaire pour celui-ci de  justifier une expérience de législateur (député national ou sénateur) avant de prétendre à la magistrature suprême.

Le député national n’a pas manqué de souligner sur la nationalité congolaise de père et de mère.

S’agissant de sénateur, Nsingi Pululu voudrait que le candidat à cette fonction ait été député provincial ou national, car, a-t-il dit, « l’on ne vient pas apprendre à ce niveau de responsabilité politique ». Pour lui, le candidat sénateur devra avoir au minimum un diplôme de licencié afin qu’il soit à même de comprendre le langage des textes légaux et réglementaires.

Quant au gouverneur de province, le député national souhaite que le candidat à ce poste jouisse du double juridiction, au niveau de la Cour d’appel et du Conseil d’État, en cas de contentieux électoral.

Pitshou Nsingi Pululu préconise la suppression du seuil électoral en proposant, à la place, l’élection du candidat qui a obtenu le plus de voix dans une circonscription électorale. ACP/RNL/Cfm/Nng/Nmm