Le Président de la République instruit le gouvernement pour le démarrage effectif des activités de la couverture santé universelle dès le début de l’année prochaine              

0
264

Kinshasa, 04 décembre 2021 (ACP).- Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé, vendredi, par visio-conférence, la 31ème session  de la réunion du conseil des ministres, au cours de laquelle il a  instruit le  gouvernement au sujet de la Couverture santé universelle qui doit être, selon lui, une cause nationale. En effet, après dit le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe, dans le compte rendu à la presse, l’atteinte de cet objectif requiert que le gouvernement déploie, au travers des ministères concernés, l’ensemble du dispositif prévu pour que sa mise en oeuvre  soit opérationnelle dans les meilleurs délais. Le Président de la République, à indiqué le porte-parole du gouvernement, a rappelé que la feuille de route prévoit le démarrage effectif des activités au 1er janvier 2022. Aussi, il a chargé le Premier ministre de coordonner l’action des membres du gouvernement afin de produire un rapport  d’étape et  un chronogramme conforme à la feuille de route.  Le second point de la communication du Chef de l’Etat  a porté sur la fourniture d’eau potable  et de l’électricité  dans la  ville de  Mbuji  Mayi. Il a rappelé que la Régideso est éligible depuis 7 ans d’un financement sous forme de données de l’institution financière allemande KFW pour un  montant de 20 millions USD  dans le cadre du programme  d’adduction potable à  Mbuji Mayi.  Des instructions formelles ont été données aux ministres sectoriels de faciliter l’attribution par le gouverneur de la province du Kasaï Oriental  la concession de production de Tshala II pour la réalisation de cet ambitieux projet. Le 3ème point de sa communication  est relatif  à la mise en oeuvre  du programme  “Kinshasa zéro trou », qui a  l’ambition d’effectuer  des travaux de réhabilitation des axes secondaires  de la voirie de la capitale  sur une distance totale de 85 km répartis dans les 4 districts de la ville de Kinshasa afin de fluidifier  la circulation urbaine.  

Le Chef de l’Etat a  appelé à  l’accélération dans l’exécution des travaux projetés et à une réorganisation des acteurs concernés pour un meilleur suivi des réalisations physiques et financières dudit projet. Il a préconisé la mise sur pied d’une Commission ad hoc de supervision et qu’un rapport mensuel technique et financier est également attendu régulièrement au Conseil. 

Le 4ème point de la communication du Chef de l’Etat a porté sur le Traité portant création  de l’Agence africaine des médicaments.  Il a rappelé l’ambition pour notre pays d’abriter le siège de cette institution, un instrument stratégique pour l’UA et les Etats membres pour la  sécurisation des médicaments.  Il a recommandé aux ministres  concernés de traiter ce dossier comme une priorité absolue DT prendre tous les dispositifs nécessaires pour la  signature  et la ratification de ce traité dans les meilleurs délais.  

Le Président de la République a terminé sa communication par un appel au ministre d’Etat au Plan pour  l’accélération des travaux de construction  de la  route-rail Kinshasa – Brazzaville afin que  ce projet soit soumis au Parlement pour ratification. Il a, en outre, annoncé au Conseil que les discussions sont très avancées pour le lancement proche des travaux de réhabilitation  des ports de Kinshasa et de Matadi.   Intervenant à la suite du Chef de l’Etat, le Premier  ministre a  remercié le Président de la République pour son engagement en faveur des fonctionnaires et des agents des services publics de l’Etat, un engagement renouvelé par sa participation à  l’inauguration du nouveau siège de la CNSS, avant de  faire le rapport sur l’importante mission économique des hommes d’affaires Kenya nseka qui veulent investir en RDC, dans les domaines des infrastructures, l’agriculture et l’énergie,etc.

Du point  d’information 

Le vice-ministre de l’Intérieur  a informé le Conseil de  l’état du territoire national qui demeure globalement calme hormis quelques cas d’insécurité enregistrés dans les provinces sous état de siège, où se poursuivent les opérations militaires.  Quant à l’état d’esprit de la population, il est marqué par la satisfaction des enseignants du secteur de l’EPST autour des conclusions des concertations entre le gouvernement et le banc syndical à Mbuela Lodge.  Il a épinglé la forte attente de la population de l’application de la nouvelle tarification des produits surgelés, en cours de discussion entre le gouvernement et les importateurs. 

Enfin, il a évoqué le retour de l’instabilité dans certaines institutions provinciales, avant d’informer les membres du gouvernement  du retour  volontaire de 4119 compatriotes réfugiés en Angola. La vice-ministre à la Défense nationale et anciens combattants a fait part aux membres du gouvernement  de la situation sécuritaire dans les 3 zones de défense.  Elle a fait  état de  la  poursuite par le ministre de tutelle de la mission d’évaluation de l’état de siège  et de supervision d’une Commission paritaire  Gouvernement Parlement.  

Concernant le Mécanisme régional d’entente sur les opérations concertées et ciblées entre les FARDC et l’armée ougandaise, elle a souligné qu’elles concernent l’éradication des terroristes opérant dans l’Est du pays et leurs supplétifs.  Après les frappes du 30 novembre dernier, les deux armées opèrent en profondeur à la traque des terroristes.  Dans l’Ituri, le Nord-Kivu et le Grand nord, l’alerte maximale  des unités de ce secteur reste de mise. Pour sa part, la vice-ministre à la Santé publique, hygiène et prévention à informé le Conseil de l’évolution globale de l’épidémie à Covid-19 dans le pays.  La légère augmentation des cas importés, a-t-elle relevé, est un indicateur important qui nous permet de mettre en place des mesures pour prévenir toutes formes de 4ème vague.

C’est dans ce cadre que le Premier ministre a  réuni, le 30  novembre dernier, le Comité multisectoriel de riposte autour de l’apparition du variant Omicron et de transmettre au Chef de l’Etat des mesures à prendre pour assurer la protection de nos populations. En attendant, elle a demandé à tout le monde d’observer strictement les mesures barrières.  Au sujet de la  vaccination, elle a invité tous les compatriotes à se faire vacciner étant donné que le gouvernement a rendu disponible plusieurs types de vaccins.  Au chapitre 3 de l’ordre du jour du conseil, les membres du gouvernement ont adopté  le relevé des décisions prises lors de la 30ème  réunion tenue le 26 novembre 2021.

S’agissant de l’examen et de l’adoption des dossiers, le Conseil à adopté, après débats et délibération, le dossier présenté par le ministre des Ressources hydrauliques et électricité  relatif à la note urgente à mener  en vue de  l’amélioration de la desserte en  eau et en électricité dans la ville de Kinshasa.  Au dernier point de l’ordre du jour, les membres du Conseil ont adopté  les trois textes présentés, dont celui relatif au projet de loi portant habilitation du gouvernement à prendre, pendant trois mois,  des mesures relevant du domaine de la loi durant la période de vacances du Parlement.  

ACP /SUMBULA