Equateur : lancement du logiciel isys- régies à Mbandaka

0
116

Mbandaka, 5 décembre 2021 (ACP).- Le gouverneur de la province de l’Equateur, Bobo Boloko Bolumbu, a procédé samedi à l’hôtel Nina River à Mbandaka, au lancement du logiciel isys- régies, en présence du représentant du ministre national des Finances ainsi que de tous les responsables des banques commerciales et régies financières de la province. Il a, à cet effet, rendu les hommages mérités au Chef de l’Etat et Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour avoir initié différentes réformes dans tous les secteurs important de la vie nationale, avant d’ajouter qu’à travers ce logiciel, la province de l’Equateur aura une source d’information supplémentaire sur les ressources mobilisés par elle, et pour le compte du pouvoir central, permettant ainsi la rétrocession qui lui revient.

Ce logiciel, a-t-il poursuivi, marque un pas important dans l’harmonisation de relations entre le pouvoir central et les provinces, principalement en matière financières. Pour sa part, le coordonnateur – chef de ce projet, M. Didier Bazangika, a indiqué que le présent événement est l’aboutissement d’un travail collectif réalisé par la banque centrale du Congo et le ministère des finances à travers le projet dénommé  » Gouvernance Financière  » dont l’objectif est de réduire les manipulations humaines et lutter contre la fraude fiscale afin de maximiser les recettes domestiques et produire les tableaux de bord décisionnels. Par ailleurs, il a précisé que son champ d’actions s’étend des régies financières, à savoir : la direction générale des Impôts (DGI), la direction générale des douanes et accises (DGDA) et la direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales ( DGRAD) et de participations aux autres services impliqués dans le processus de mobilisation des recettes, notamment les banques commerciales, la banque centrale du Congo, la direction du trésor et de l’ordonnancement, la direction de la comptabilité publique. De son côté, le directeur provincial de la banque centrale à l’Equateur, M. Daniel Mabaku, a épinglé quelques innovations de ce logiciel dont notamment, la dématérialisation de la procédure d’apurement grâce aux flux informatiques des recettes qu’elle procure aux régies financières ainsi que la transparence et la fiabilité des informations sur les recettes et sur la trésorerie de l’Etat. ACP/C.L/Awa/Lys