‘’I-lead/RDC’’ disposé à encourager le développement entrepreneurial des jeunes

0
109

Kinshasa, 05 déc. 2021 (ACP).– Le directeur général de l’Office de petites et moyennes entreprises  (OPEC), Ézéchiel Biduaya a indiqué, samedi, que la structure internationale  «I-lead/RDC» est disposée à encourager le développement entrepreneurial des jeunes congolais.

Le directeur général qui l’a dit samedi, au cours d’un forum d’entrepreneuriat, organisé le 03 et 04 au Fleuve Congo Hôtel, dans la commune de Gombe, a souligné que I-lead/RDC veut  susciter la vocation entrepreneuriale  auprès des jeunes congolais, étant donné que la plupart des congolais évoluent dans les activités informelles.

«Il est curieux de constater qu’au regard du potentiel entrepreneurial que compte la RDC, le taux de densité de la création d’emploi soit toujours faible au Congo», s’est-il étonné, avant de noter que ces genres d’assises sont les bienvenus , pour booster les « mine set » (capacités et compétences) des entrepreneurs congolais.

C’est dans ce contexte, a-t-il fait savoir, que l’OPEC se veut également comme une institution de promotion du secteur entrepreneurial de croissance,  au lieu d’être celle de subsistance en RDC.

Pour cette raison, a expliqué Ézéchiel Biduaya, l’OPEC a mis en place les programmes d’accompagnement d’entrepreneuriat, à savoir, le Programme national pour le développement d’entrepreneurs congolais (Pronadec) ayant 3 axes notamment, sensibiliser les jeunes à l’entrepreneuriat, la mise en place d’incubateurs startup center et la mise à niveau à travers les formations aux jeunes, l’incubation, la formation et la mise à niveau.

Un forum pour éclairer l’entrepreneur en vue d’avoir de bons résultats 

Pour le master coach international, Raphael Djine, ce forum a éclairé les participants à avoir des résultats escomptés chacun dans son domaine entrepreneurial.

Ces assises ont permis également aux participants de prendre de nouvelles décisions dans l’entrepreneuriat, car un entrepreneur est celui qui change son environnement, a-t-il déclaré, avant de comparer la vie d’entrepreneur à celle d’un athlète dont les bons résultats dépendent des efforts consentis.

Un entrepreneur doit avoir des capacités requises à développer notamment une histoire (entreprise), la certitude,  le besoin de la connexion, la croissance, être capable de contribuer à son environnement, a-t-il expliqué, avant d’insister sur le fait que ce dernier doit toujours se poser la question de savoir comment atteindre son objectif,  la réalisation d’un plan de vie, chercher le fond, chercher les partenaires et ouvrir les actions.

«I-lead/RDC» est une structure internationale œuvrant dans le secteur d’entrepreneuriat et spécialisée dans les ressources humaines, signale-t-on. ACP/Lif/Map