L’armée et les «Ituriens» appelés à mutualiser leurs efforts pour le retour de la paix

0
130

Bunia, 05 déc. 2021(ACP).- Une équipe composée de quatre députés nationaux délégués par l’Assemblée nationale en Ituri, a appelé, samedi, au cours d’un point de presse tenue à Bunia, l’armée, les forces vives et les politiciens à mutualiser leurs efforts en vue du retour de la paix dans cette province, «à l’instar de la mutualisation des forces entre les FARDC et l’armée ougandaise».      

Selon le chef de la délégation, Gratien de Saint-Nicolas Iracan,

la présence des militaires ougandais sur le sol congolais a été décidé par le gouvernement de la République, tandis que  l’Assemblée nationale a pris acte, le gouvernement décidant suivant ses prérogatives.

son équipe est composée d’un député de la province de la Tshuapa, un autre de la Tshopo et deux de l’lturi, ajoutant qu’il est temps que les groupes armés se rendent et acceptent la démobilisation afin que la province retrouve la paix.

 «La population devra soutenir cette mutualisation des forces armées congolaise et ougandaise  étant donné que les ADF et les autres groupes armés, dont la CODECO ou la FPIC, qui écument l’Ituri, constituent une menace régionale de par la multiplicité des nationalités en leur sein. Certains de ces miliciens se réfugient dans des pays voisins notamment, l’Ouganda , a-t-il souligné.

Raison pour laquelle, a poursuivi le député national Iracan, il a été décidé que l’armée ougandaise intervienne aux cotés de FARDC pour traquer les éléments de ces forces négatives qui constituent une menace pour la région et une force grandissante pour le monde.

Quant à l’état de siège, ces députés ont soutenu cette mesure exceptionnelle. Cependant ils ont demandé qu’il y ait un plan de sortie de cette mesure parce que, ont-ils estimé, il y a  nécessité de faire des réformes profondes qui peuvent prendre du temps et pour cela, il faut finir avec les ADF. ACP/Anuarite