Restitution des œuvres d’art: les autorités coutumières prêtes à collaborer avec la diaspora africaine

0
276

Kinshasa, 06 décembre 2021 (ACP).- Le coordonnateur du Conseil panafricain des autorités traditionnelles et coutumières (CPATC), et porte-parole du Haut conseil des sages en Afrique, Sa majesté Mwana Punda Hassani Karumbi a annoncé lundi à la presse, la disponibilité des autorités traditionnelles et coutumières à collaborer avec le gouvernement de la diaspora africaine, sur la restitution des œuvres d’arts de l’Afrique.

Il l’a dit à l’issue des échanges avec le Premier ministre de l’Etat de la diaspora africaine, Georges Tin, à l’hôtel Béatrice de Kinshasa.

Une rencontre qui a réuni des autorités coutumières de la RDC, membres du CPATC, ayant son siège au Bénin, ainsi que les autorités coutumières et religieuses, membres du Haut conseil des sages et leaders religieux, ayant son siège au Maroc/Rabat, sous la conduite de Mme Latifa Marzak.

Les participants ont signé un accord de coopération pour la restitution des œuvres d’art de la RDC emportées en Belgique, pendant la période coloniale.

Cet accord a été lancé depuis 3 ans, lors du sommet  de l’Union africaine, dans le but de renforcer l’Afrique par la diaspora, et la diaspora par l’Afrique.

85% du trésor culturel d’Afrique en dehors du continent

« Nous avons donc une constitution, un gouvernement, un parlement, un corps diplomatique, des chambres royales dirigés par un chef, qui est aussi chef des chefs du Zimbabwe, tout en accordant beaucoup d’importance aux royautés », a indiqué Georges Tin.

Concernant la restitution, il a rappelé : « 85% du trésor culturel d’Afrique sont en dehors de l’Afrique, ils étaient arrachés des royaumes africains et se trouvent aujourd’hui au musée du Louvre à Paris, à Tervuren  à Bruxelles, en Suisse, en Italie, au Vatican et aux Etats-Unis ».

« Il faut que ces trésors reviennent à la maison, c’est un enjeu de culture, de justice et d’économie », a-t-il ajouté, soulignant que ces œuvres servent également au tourisme, à la spiritualité, un enjeu de souveraineté individuelle et collective.

Sa Majesté Mwana Punda s’est dit satisfait de la visite du premier ministre du gouvernement de la Diaspora, indiquant que la RDC est prête pour la reconquête de ses œuvres Arts emportées pendant la colonisation. ACP/Kayu/RNL/OB/NKV/JFM/SGB/MMC