ESU : présentation de l’Instruction académique 023 portant directives de l’année 2021-2022

0
1701

Kinshasa, 07 décembre 2021 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Muhindo Nzangi Butondo a présenté officiellement à l’Institut supérieur de commerce à Kinshasa (ISC)/KIN, à tous les chefs d’établissements et gestionnaires tant publics que privés de son secteur, l’ « Instruction académique 023 » portant directives relatives à l’année académique 2021-2022.

Cette Instruction académique qui est une sorte de boussole devant guider les actions de l’année académique 2021-2022, contient 249 directives axées sur la gouvernance académique et patrimoniale, la fixation du calendrier académique dont l’ouverture  de l’année académique 2021-2022 est fixée pour le 05 janvier 2022, tandis que la clôture interviendra le 07 octobre 2021.

Outre ces axes, cette Instruction académique a d’autres axes notamment, la généralisation du système éducatif de Licence-Master-Doctorat (LMD) dans les promotions de toutes les universités et instituts supérieurs de la RDC, sauf la dernière promotion, la  numérisation et l’élaboration des statistiques et  données de chaque établissement de l’ESU, les préoccupations des Personnes vivant avec handicap (PVH), la lutte contre les antivaleurs, l’assainissement et la protection de l’environnement.

Le ministre de l’ESU a indiqué que l’effort de construction des infrastructures et les travaux d’assainissement de l’établissement,  seront  effectués sur base de trente dollars (30 USD) défalqués dans les frais académiques.

Muhindo Nzangi a réaffirmé que seules 16 facultés de médecine en RDC, sont autorisées à inscrire les étudiants, les établissements dont les facultés ont été fermés et qui s’entêteront  à inscrire, verront leurs agréments retirés.

La gestion du fichier des inscriptions électroniques, l’organisation de la formation doctorale  jusqu’à la thèse pour laquelle le Diplôme d’études approfondies (DEA) sera désormais un certificat, la vulgarisation et la valorisation  des résultats de la recherche, font aussi partie des axes de cette instruction académique.

Prise en compte des résolutions des états généraux et des résultats de l’enquête de viabilité

Les recommandations des états généraux de l’ESU, tenus du 06 au 14 septembre 2021 à Lubumbashi, ont été prises en compte dans cette Instruction académique ainsi que les résultats de l’enquête de viabilité et de l’audit organisationnel diligentés par le ministre de l’ESU aux mois de juin, juillet, août 2021  fermant  les établissements non viables.

Il y a également d’autres grandes options de la réforme générale et globale du système éducatif congolais contenues dans cette Instruction académique, selon la vison du Chef de l’Etat et du gouvernement.

Muhindo Nzangi a donné des Instructions claires à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), l’Université de Lubumbashi (UNILU), l’Université de Kisangani (UNIKIS) et l’Université pédagogique nationale (UPN) de présenter au ministère les charges horaires des professeurs afin de remplacer ceux qui n’avancent pas avec les cours par ceux qui sont disponibles.

Il sera aussi question pour le ministre de l’ESU d’affecter d’autres professeurs dans les établissements publics qui sont en carence des professeurs.

La mise à disposition du nombre exact des étudiants, a-t-il insisté, est une obligation pour attribuer à ces derniers des cartes facilitant la mobilité avec le projet  Trans-academia.

Reconduction des frais académiques

Par ailleurs, le ministre Muhindo Nzangi a reconduit dans cette Instruction académique 023, les frais académiques payés l’année dernière ainsi que d’autres frais connexes, rappelant l’obligation du respect de la clé de répartition de ces frais.

Chaque établissement, a-t-il dit, a l’obligation de faire parvenir  au ministère son budget d’ici  le 27 décembre 2021, soulignant que l’objectif est de permettre à son ministère de s’enquérir de l’évolution des finances de ce secteur.

Les frais d’inscriptions sont fixés à dix dollars américains Us  (10 USD), a–t-il souligné, indiquant que ce montant vise à lutter contre les dérapages constatés dans plusieurs établissements de l’ESU surtout dans les privés.

Les recteurs et directeurs généraux pour la vulgarisation

Les recteurs et les directeurs généraux ont apprécié ce document essentiel, publié par le ministre de l’ESU à un mois de la rentrée académique 2021-2022 pour permettre son appropriation et sa vulgarisation.

Le recteur de l’Université du CEPROMAD (UNIC) et président de l’Association des universités privées agréées (AUPA), le Pr Oscar Nsaman-O-Lutu, qui a reçu du ministre, un exemplaire de ce document, a salué le contenu de cette Instruction académique. «Ce document vient renforcer la réforme du système éducatif congolais», a-t-il dit

Il a souligné la nécessité d’étendre la nomination des professeurs mêmes dans les établissements privés, c’est une façon pour l’Etat congolais d’appuyer les universités privées agréées. «Son université applique déjà les différentes résolutions dans tous les trois cycles universitaires», a-t-il renseigné

La qualité et la pertinence de cette Instruction académique 023, ont été appréciées par les directeurs généraux de l’Institut supérieur de statistique de Kinshasa (ISS-KIN), le Pr Mbikayi Mpiana de l’ISC/KIN, le Pr Augustin Mbangala et de l’Académie des beaux–arts(ABA), Henri Kalama en sa qualité du président adjoint de la conférence des chefs d’établissements de l’ESU de Kinshasa. Ils ont affirmé leur détermination à vulgariser ce document. ACP/