La guerre affecte grandement la forêt de l’Ituri

0
217

Bunia, 07 décembre 2021 (ACP).- Le chef de division de la coordination provinciale de l’environnement, Jean-Victor Upoki a déclaré lundi que la guerre que traverse l’Ituri affecte grandement la forêt de cette jeune province du fait que son service n’est plus en mesure de se rendre sur le terrain pour contrôler le déboisement abusif.

S’exprimant en marge de la journée nationale de l’arbre célébrée chaque le 05 décembre de l’année, il a laissé entendre que les exploitants forestiers illégaux profitent de cette période pour couper des arbres de manière désordonnée en raison de l’absence de services spécialisés situation qui risque de provoquer la désertification.

 Jean-Victor Upoki a précisé qu’il est nullement interdit à l’homme d’utiliser l’arbre mais plutôt de le faire dans le respect du code forestier du pays qui insiste sur le reboisement après la coupe d’un arbre.

Il a cité la catégorie de personnes qui s’illustrent par le reboisement abusif notamment les agriculteurs qui détruisent plus des arbres que les exploitants forestiers, les exploitants miniers qui ont la mauvaise habitude de déraciner tous les arbres avant de démarrer leurs activités en violation de la loi.

« La forêt de l’Ituri est entamée surtout par l’agriculture, la mine et aussi le déboisement pour le charbonnage surtout dans le territoire d’Irumu où on avait une forêt danse, mais actuellement quand vous vous y rendez, vous trouverez plus de champs que de forêt », a-t-il dit.

Pour sa part, le chef d’antenne provinciale du Fonds forestier national(FFN)/Ituri, Joseph Akiamba a appelé la population de cette jeune province à s’approprier le projet de planter les arbres sur l’ensemble de leur entité.

Il a affirmé au cours de cette activité que son service a édifié aux participants les modalités pour une organisation à bénéficier le financement du FFN concernant le projet de plantation des arbres.

La coordination provinciale de l’environnement et le FFN ont organisé conjointement cette activité sous le thème national : »maintenir l’équilibre climatique est l’affaire de tous » concomitamment avec le thème provincial : « Plantons et conservons l’arbre pour sauver la planète » qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République, chef de l’État Félix Tshisekedi »Jardin scolaire, un milliard d’arbres à l’horizon 2023, souligne-t-on. ACP/ZNG/RNL/Thd/MNI/NNG/KAF