Le ministre provincial Marcel Mokili salue le rôle de la Cellule technique d’appui à la décentralisation

0
369

Kinshasa, 07 décembre 2021 (ACP).- Le ministre provincial de la Décentralisation, tourisme et affaires coutumières de la ville de Kinshasa, Marcel Mokili Ngansono, a salué lundi le rôle de la Cellule technique d’appui à la décentralisation (CTAD), dans la mise en œuvre de la décentralisation en RDC, à l’issue de sa visite d’information au sein de cette structure gouvernementale de réforme de la décentralisation. Marcel Mokili a souligné que le
gouvernement provincial de Kinshasa ne doit pas s’en passer de l’expertise que regorge la CTAD, en vue de renforcer ses transfert des compétences conformément à l’article 204 de la Constitution de 2006.

Pour lui, l’expertise de la CTAD vise aussi à renforcer la loi relative à la libre administration des provinces en vue de clarifier le champ d’action entre l’État central et les provinces.

Il a noté que la ville de Kinshasa n’a pas encore de fonction publique provinciale et locale, ce qui, selon lui, rend difficile la bonne collaboration de l’administration entre la ville avec
celles décentralisées, dans la mesure où les ministres provinciaux ne disposent pas d’administrations déconcentrées pour exercer leur pouvoir en termes de barème et de sanction conformément au règlement d’administration. « De la conception au suivi de la mise en œuvre de la décentralisation, la CTAD joue un rôle de premier plan en
matière d’expertise, en tant qu’une source de financement et de l’accroissement des recettes au budget de la province
 », a dit le ministre provincial.

De son coté, le coordonnateur national de la CTAD, Jean Makolo Jibikilay, a précisé, qu’à ce jour, toutes les provinces de la RDC ne disposent pas encore de
fonction publique provinciale et locale, laquelle, d’après lui, doit être composée des services décentralisés et des services déconcentrés du pouvoir central en provinces. ACP/ZNG/RNL/Thd/MNI/NNG