Paul Milambwe  déballe  John Numbi d’être le commanditaire de l’assassinat de Chebeya et Bazana

0
693

Kinshasa, 8 décembre 2021  (ACP).- L’ ancien chargé de sécurité de l’inspection générale de la police en 2010, Paul Milambwe Londe,  a  accusé John Numbi d’être le commanditaire de l’assassinat de Floribert  Chebeya et de Fidèle Bazana , au cours d’une audience tenue mercredi à la prison de Ndolo dans l’ affaire ministère public contre les prévenus  commissaire supérieur Christian Ngoy Kenga Kenga  ancien commandant du bataillon Simba et son garde du corps, le commissaire Jacques Migabo , accusés d’association des malfaiteurs, assassinat, terrorisme, enlèvement et désertion simple.

La Haute cour militaire siégeant en matière répressive, au second degré a auditionné le prévenu Paul Milambwe Londe, ancien chargé de sécurité de l’inspection générale de la police en 2010,après dix ans d’exil au Sénégal puis en Belgique,  à la suite de ce  double assassinat.

Dans sa déposition, le prévenu Paul Milambwe a renseigné que le 1 juin 2010, il était dans son bureau à l’Inspection générale de la police, lorsque le commissaire supérieur Christian Ngoy Kenga Kenga   était venu accompagné de Chebeya, qui selon lui,  était un invité de marque du Général John Numbi.

« Nous sommes restés avec Chebeya pendant plus de deux heures du temps, avant que Christian Ngoy Kenga kenga et Jeancy Mulanga ne viennent le récupérer en lui disant que le général John Numbi s’était excusé, qu’il  ne pouvait plus le recevoir à l’Inspection générale de la police mais en sa résidence privée.  Quant je suis sorti du bureau, j’ai vu Christian Ngoy Kenga Kenga, Jacques Migabo et Doudou Ilunga,  entrain de menotter, scotcher et gagouler Chebeya avant de l’embarquer dans la Jeep de la brigade canine mort qui était au parking de l’Inspection générale tout en le montrant le cadavre de Bazana. Lorsque j’ai posé la question à Christian Ngoy Kenga sur cette situation, ce dernier m’avait répondu que l’ordre venait de John Numbi, qui à son tour avait reçu l’ordre de la part de l’ancien Président  Joseph Kabila», a-t-il dit..

Il a ajouté en soutenant que le mobile de cet assassinat était la publication par la Voix des sans voix du rapport du massacre des adeptes de Bundu dia Kongo à Luozi, rapport dans lequel le pouvoir de l’époque était incriminé.

« Je savais que Chebeya devait être reçu par le général John Numbi, et non être tués », a-t-il dit répondant à une question du ministère public.

Il a,  par ailleurs indiqué que c’est dans la nuit du 03 au 04 juin 2010 que le prévenu Ngoy Kenga Kenga l’avait informé que Fidèle Bazana avait été enterré à la concession du général Djadidja à Mitendi.

Dans sa réaction, l’auditeur général des FARDC a indiqué que le prévenu Paul Milambwe  était entrain de se soustraire de la justice en jetant la responsabilité aux autres, alors que le prévenu Jacques Migabo  avait déclaré dans l’ une des audiences, que Paul Milambwe était au courant de l’ assassinat de Chebeya et  qu’il avait pris  la place dans l’une des Jeep qui avait conduit les corps des Chebeya et de Bazana à Mitendi avant d’ être déposé quelque part.

Pour sa part, la partie civile Chebeya a fait savoir que Paul Milambwe cherche à se disculper du double assassinat de Chebeya et de Bazana,  alors qu’il habitait le même domicile que  Kenga kenga, non loin de la résidence de Chebeya. La prochaine audience a été renvoyée à la huitaine. ACP/