Le Président Félix Antoine Tshisekedi décline les axes stratégiques pour le relèvement du défi des transports en RDC

0
167

Kinshasa, 14 décembre 2021 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a décliné les axes stratégiques susceptibles de relever le défi des transports en République Démocratique du Congo, lundi lors de son discours sur l’état de la nation devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès.

Antoine Tshisekedi a fait savoir que le relèvement du défi des transports et voies de communication constitue une voie pour l’amélioration des conditions de vie de la population et ouvre la voie au développement de l’ensemble du territoire national.

Pour y arriver, le Président de la République a enjoint le gouvernement à

la réhabilitation des routes de desserte agricole existantes et la construction de nouvelles routes ; le rétablissement du trafic par la réouverture du réseau de certains tronçons de route en terre battue restés longtemps impraticables et la protection et l’entretien de ces routes par la réinstauration du système de cantonnage manuel.

Il a fait remarquer qu’en plus d’améliorer sensiblement le trafic urbain et interurbain, la réalisation de ces ouvrages devrait également permettre une meilleure connectivité entre les différentes provinces.

Les actions perceptibles au cours de son mandat

Les Président de la République a indiqué que certains axes sont déjà réalisés et que les efforts d’amélioration des infrastructures routières sont déjà perceptibles à travers les projets suivants : les bitumages de 86 kms du tronçon de la route Kolwezi – Dilolo; du tronçon Boma – Moanda; de 140 kms entre Kasumbalesa et Sakanya; du tronçon Tshikapa – Kamuesha et la réhabilitation des infrastructures rurales connexes.

Ces actions portent également sur le bitumage de 56 kms du tronçon Pont Lovua-Tshikapa ; la construction d’un nouveau Pont, long de 160 mètres sur la rivière Kasaï à Tshikapa.

Les actions en perspective avenir

Le Président de la République a noté que les efforts doivent se poursuivre en 2022, avec la construction du Port en eau profonde de Banana; les bitumages de la route Kasomeno, en RDC – Mwenda, en Zambie, longue de 270 kms; de 30 kms de voirie dans la ville de Bukavu et  100 kms du tronçon Bukavu – Goma; de 748 kms du tronçon Beni – Komanda – Niania – Kisangani; la réhabilitation de 80 kms du tronçon Kasindi – Beni ; de 54 km du tronçon Beni-Butembo; de 89 km du tronçon Bunagana – Rutshuru – Goma; la mise en service du bac pour la traversée entre Zongo et Bangui (RCA); et le bitumage de la route Kalamba Mbuji – Kananga – Mbuji Mayi.

Le secteur aérien

Le Président de la République a, en outre, relevé que ces actions routières sont soutenues dans le domaine du transport aérien par la modernisation de la tour de contrôle de l’aéroport international de Goma.

La modernisation des aéroports internationaux, de Lubumbashi, de Kisangani et de Kolwezi, de même que la réhabilitation, le renforcement et l’extension des pistes et parkings dans plusieurs autres aéroports nationaux sont prévus, notamment celui de Ndolo.

Le développement de la RDC à partir de la base

La République Démocratique du Congo, dont la dimension équivaut à un continent, est un espace écartelé qui nécessite une combinaison de plusieurs modes de transport et plusieurs actions de développement dans différents secteurs de la vie.

Dans ce cadre, le Président de la République a tenu de traduire en actes, l’adage selon lequel Kinshasa n’est pas le Congo, en initiant des projets de développement à la base appelant la participation citoyenne des communautés.

Pour faire participer les communautés de base à l’édification du nouveau Congo sous Félix Tshisekedi, les territoires ont été impliqués dans les actions à initier pour un développement rapide qui prend en compte tout le monde.

En adoptant cette approche qui postule que tout développement devrait partir de la base vers le sommet l’objectif visé par le Président à travers les territoires est d’améliorer les conditions de vie des populations rurales et d’accélérer le développement de la RDC.

Dans ce cadre qu’ un ambitieux programme de développement du pays par la base, à travers ses 145 territoires est mis en chantier avec comme priorités retenues le désenclavement des territoires par la réhabilitation de près de 9000 kms et l’entretien de 30 000 kms de routes de desserte agricole ; l’amélioration de l’accès des communautés rurales à l’électricité, notamment par la construction de minicentrales photovoltaïques ;l’amélioration de l’accès à l’eau potable, par la construction de forages et l’aménagement de sources; la construction d’infrastructures économiques rurales, notamment, par l’équipement de 748 centres de santé, plus de 1200 écoles ainsi que l’aménagement de marchés modernes et enfin, la restauration de l’autorité de l’État, en commençant par la construction de bâtiments administratifs dans tous les 145 territoires.

ACP/Zng/RNL/OB/Thd/KMT