L’ancienne directrice générale de la DGRAD lègue à son successeur 93% de réalisation du contrat de performance

0
295

Kinshasa, 15 décembre 2021 (ACP).- L’ancienne directrice générale de la Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et de participation (DGRAD), Mme Maguy Sambi, a indiqué qu’elle a légué à son successeur Jean-Parfait Ntabala Murhandikire 93% de réalisation de contrat des performances, au cours d’une cérémonie de remise-reprise présidée mardi par Bertin Mawaka Lubembo, directeur du cabinet du ministre des Finances, conformément à l’ordonnance du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, publié vendredi 3 décembre 2021 nommant les mandataires des entreprises publiques.

Mme Maguy Sambi a, à cet effet, vanté le mérite d’avoir déployé toutes ses connaissances afin de conduire la DGRAD à bon port  avec des résultats satisfaisants, soit 93% de réalisation du  contrat de performance jusque-là.

Elle a reconnu que la tâche était difficile au regard des réalités rencontrées sur le terrain, soulignant, en outre, que cette régie financière  a été transformée et espère qu’elle ne reviendra plus  à sa case initiale.

Mme Maguy Sambi a invité le nouveau directeur général Ntabala à  axer ses actions sur le  développement et la pérennisation de la DGRAD, en vertu de toutes les stratégies mises en place. Pour en arriver, elle lui a demandé de privilégier la sanction positive.

Le directeur de cabinet du ministre des Finances a, dans sa prise de parole, retracé l’évolution financière de la  DGRAD depuis l’entrée en fonction de l’équipe de Maguy Sambi  jusqu’à ce jour.

Il a relevé que l’ancienne directrice générale avait réalisé en 2016, une somme de 483 milliards dégageant un taux d’exécution de 73% pour des assignations  de 659 milliards, en 2017 les assignations se situaient à 1.042 mille milliards tandis que la réalisation était de 901 milliards, soit un taux d’exécution de 86% ; en 2018 sur des assignations de 1.242 mille milliards, les réalisations étaient de 1.380 mille milliards, soit un taux de réalisation de  111% ; en 2019 sur les assignations de 1475 mille milliards, la réalisation était de 1.290 mille milliards, soit un taux d’exécution de 87% ; 2020 sur les assignations de 1.258 mille milliards, la réalisation était de 1.286 mille milliards, soit un taux d’exécution de 102% et en 2021 jusqu’au 14 décembre: les assignations étaient de 1.866 mille milliards pour une réalisation de 2.007 mille milliards, soit un taux d’exécution de 107,55%.

Le directeur de cabinet a, par ailleurs, spécifié qu’il est important de savoir que l’année 2021 aura été marquée par la signature en date du 22 juillet 2021 d’un contrat de performance qui a relevé les assignations à 2.146 mille milliards 933 millions 284 067, 23  Francs congolais.

En ce qui concerne l’état de lieu de l’administration et des services généraux, il a fait noter que la DGRAD compte un effectif de 5.027 agents et cadres, 26 comptables principaux et subordonnés, et un sous gestionnaire. Et à ce nombre, il faudrait soustraire 32 agents et cadres  dont les ayants-droits bénéficient des avantages, conformément au délai prescrit qui est celui d’une année après le décès.

Le directeur de cabinet a répertorié les  différents charrois automobiles,  à savoir ; les véhicules en bon état et déclassés. S’agissant des biens immobiliers, la DGRAD a acquis un terrain dans la commune de Gombe de 39.672 mètre carré pour la construction  de son siège administratif  dans les jours avenirs, ainsi qu’un immeuble à Mbuji-Mayi dans lequel  sont abrités aujourd’hui,  des services d’administration provinciale.

ACP/ODM/OB/KMT