Afrique : le nombre de cas de Covid-19 dépassent la barre de 9 millions

0
179

Kinshasa, 16 décembre 2021 (ACP).- Le nombre de cas confirmés de COVID-19 en Afrique a dépassé mercredi la barre de 9 millions, alors que le continent lutte pour obtenir un accès adéquat aux vaccins, ont rapporté jeudi, les médias internationaux, citant le CDC Afrique.

Le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) a déclaré qu’en date de mercredi soir, le nombre de cas confirmés avait atteint 9.033.788, le nombre de décès dus à la pandémie s’élevant à 225.489, tandis que le nombre de guérisons s’élevait à 8.265.327.

Alors que l’Afrique est aux prises avec une quatrième vague de la pandémie de COVID-19, le continent a enregistré plus de 98.800 nouveaux cas au cours de la semaine dernière, soit une augmentation de 88% par rapport à la semaine précédente, selon le CDC Afrique.

A la fin de la semaine dernière, 12 pays africains étaient touchés par la quatrième vague, dont quatre, selon des informations, présenteraient des signes d’infection plus graves.

L’Afrique australe est la région la plus touchée, suivie par les parties nord et est du continent, tandis que l’Afrique centrale est la région la moins touchée, selon le CDC Afrique.

Parallèlement, quelque 27 pays font état d’un taux de létalité plus élevé par rapport à la moyenne mondiale de 2%. Trois pays, à savoir l’Egypte, la Somalie et le Soudan, affichent un taux de létalité supérieur à 5%, selon l’agence sanitaire de l’Union africaine (UA).

Le dernier pic du nombre de nouveaux cas survient au moment de l’émergence du variant Omicron. Selon le CDC Afrique, quelques 11 pays africains ont signalé des cas du variant Omicron jusqu’à présent.

En date de mercredi, les pays africains avaient acquis environ 245 millions de doses de vaccins contre la COVID-19. Environ 7,35% de la population africaine a été entièrement vaccinée, selon les chiffres du CDC africain.

Le CDC Afrique appelle ainsi au renforcement des efforts continentaux pour la fabrication locale de vaccins contre la COVID-19, ce qui, selon lui, garantirait un accès adéquat aux vaccins en Afrique.

Cet appel a été repris par le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, qui a demandé à la communauté internationale de soutenir les initiatives africaines en matière de fabrication de vaccine contre la COVID-19 et d’autres médicaments et vaccins fondamentaux, car ils sont essentiels à la sécurité sanitaire mondiale.

S’adressant à la presse mercredi en marge d’une conférence africaine sur la santé publique, John Nkengasong, directeur du CDC Afrique, a souligné la nécessité pour l’Afrique de créer un meilleur système de santé publique dans le contexte de la pandémie. ACP/Zng/NKV/TKM