Le BUFORDI forme une équipe centrale de la Task force à l’analyse et aux dénonciations

0
329

Kinshasa,16 décembre 2021 (ACP).- Le Bureau de formation et de recherche pour un développement intégral (BUFORDI) forme du 13 au 17 décembre, à Kinshasa, une équipe centrale des membres de la Task force et soutien à l’analyse et aux dénonciations en matière des procédures de passation et d’exécution des contrats de construction d’infrastructures sociales de base.

Les participants à cet atelier de renforcement des capacités s’appuient sur une approche participative et inclusive en vue de capitaliser leurs expériences antérieures de contrôle citoyen des marchés publics.

Dans son exposé sur le contrôle citoyen des marchés publics, le coordonnateur du BUFORDI, Bob Ngutu Muhema, a laissé entendre, à l’ouverture de l’atelier, qu’il s’articule autour de six points clés notamment, mobiliser les citoyens pour obtenir l’information recherchée, l’analyser après l’avoir collectée et la diffuser sur un support idéal en vue de la mettre à la place publique afin de maintenir les citoyens éveillés sur le marché public.

Il est aussi question de mobiliser, a-t-il poursuivi, les énergies afin de négocier les changements significatifs attendus par la population concernant les marchés publics.

 Il a, par ailleurs, annoncé l’organisation des cafés d’échanges avec les animateurs des institutions de l’Etat congolais dans le but de renforcer le débat citoyen pour plus de transparence et de redevabilité dans la passation et l’exécution de contrats de construction d’infrastructures sociales de base et maintenir la responsabilité sociale.

La chargée de communication au BUFORDI, Julia Kambamba Israël, a ajouté que l’atelier a été consacré entre autres aux approches et techniques d’investigation sur le terrain dans la quête d’informations aux fins d’élaborer un article après enquête.

Ce module a été dispensé par un expert des médias en ligne Patient Ligodi. Cet expert en communication, a-t- elle dit, a édifié les participants sur la réalité qui entoure une enquête, étant un travail laborieux et exigeant beaucoup de temps pour arriver aux résultats escomptés. « Nous sommes dans le contrôle des marchés publics et nous voulons renforcer les capacités des membres de la Task force pour permettre aux citoyens  d’être informés  correctement  en la matière», a précisé Julia Kambamba Israël qui a plaidé pour la mobilisation des moyens nécessaires devant servir à former de façon professionnelle l’équipe centrale des membres de la task force capables de transmettre ce qu’il faut à la population.

Les enjeux de la réforme et les principes fondamentaux des marchés publics

Le spécialiste en matière des marchés publics, Willy Kibuaka, s’est appesanti sur les enjeux de la réforme et les principes fondamentaux des marchés publics dont la loi y relative fait preuve d’innovations et accorde une place de choix aux marchés publics susceptibles de développer le pays.

Il a défini le marché public comme étant un contrat écrit, non verbal entre l’entrepreneur, le fournisseur des services et l’autorité contractante.

Il a, à cet effet, exhorté les participants à la formation à mener à bien le contrôle citoyen des marchés publics et de mener un plaidoyer pour soutenir les infrastructures de base dans les secteurs sociaux.

Selon les organisateurs, cet atelier de formation s’inscrit dans le cadre d’un plaidoyer pour soutenir les infrastructures dans les secteurs sociaux de base, en particulier l’éducation, la santé et les infrastructures, (routes) en faveur des acteurs de la société civile.

Le BUFORDI, signale-t-on, vient de bénéficier d’un quatrième appui d’Open Society Initiative for southern Africa (Osisa) pour l’implémentation du Projet : « Appui institutionnel à BUFORDI pour renforcer la transparence et la redevabilité dans le processus de passation des marchés publics ». .  ACP/Zng/NKV/TKM