La situation de la RTNC au menu des échanges entre son personnel et le ministre Patrick Muyaya

0
318

Kinshasa, 17  décembre 2021 (ACP).- Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe, a échangé, jeudi, au studio Mama Angebi, avec les agents et cadres de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), quelques jours après la suspension du DG a.i.,  Freddy Mulumba,  sur tous les sujets qui entravent le bon fonctionnement de cet établissement public.

Patrick Muyaya qui tient à redynamiser et moderniser la RTNC, a expliqué qu’il n’est pas venu jouer au dictateur face aux problèmes de cette dernière, mais faciliter un dialogue permanent avec ses agents et cadres.

« Je voudrais qu’après cette réunion, nous nous engagions, vous et moi, à nous dire que chacun doit faire sa part : moi, ministre de tutelle ; vous, agents et cadres, ainsi que les syndicats », a-t-il souligné, avant de rappeler toutes les difficultés vécues ces derniers temps à la RTNC, particulièrement les mouvements de grève.

« Est-ce que c’est possible, aujourd’hui, que vous et moi, nous engagions en se disant que la RTNC aille de l’avant ? Ce n’est pas parce qu’il y a des problèmes que cela va nous empêcher à bien faire notre travail. Pour moi, la RTNC est un instrument de puissance que nous avons. Si nous changeons la RTNC, je crois qu’on va commencer à changer plusieurs choses« , a-t-il dit.

Revenant sur la suspension du DG ai Freddy Mulumba, le ministre Muyaya a expliqué que cette décision a été prise pour des raisons administratives, avant d’assister à un débat  ouvert et enrichissant entre les deux parties.

« Les conditions de travail (à la RTNC) s’éclatent en deux maux, à savoir : le volet personnel (salaire et autres traitements) et le plateau technique (nécessité de renouveler les matériels) »,a soutenu un agent de la RTNC. 

Prise en compte des revendications

Plusieurs problèmes ont été au menu des échanges fructueux avec le ministre Patrick Muyaya, resté attentif à toutes les doléances de ses interlocuteurs, notamment la gestion de la redevance, les procédures d’engagement et de promotion, les soins médicaux ainsi que les conditions de travail.

Le ministre de la communication et médias, croyant au changement du narratif, a pris en compte toutes les revendications des agents de la RTNC et montré tout son optimisme pour l’avenir de ce média public,  rassurant  les agents et cadres de l’engagement du gouvernement à  travailler en vue de rétablir un climat de confiance par rapport au processus du changement.

Il a, en outre, rappelé la responsabilité des agents et cadres de la RTNC dans la vie quotidienne de la population congolaise et dans le développement de la République Démocratique du Congo.

« S’il y a une chose que je dois réussir sous mon mandat, c’est la RTNC », a conclu Patrick Muyaya. ACP/Rn/Cfm/SGB/TKM/MMC