Nord-Kivu : la vice-ministre nationale de la Santé publique préside de la 6e Edition du FONAST a vécu à Goma.

0
166

Goma, 17 décembre 2021 (ACP). – La vice-ministre nationale de la Santé publique, hygiène et prévention, Mme Véronique Kilumba, a présidé du mercredi à vendredi, la 6ème édition du forum national de mobilisation du monde du travail contre le VIH/SIDA (FONAST)-6 tenue à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Plusieurs acteurs sanitaires, des autorités politico-administratives venus de différents coins du pays dont Kinshasa, Tanganyika, Haut-Uélé, Maniema et tant ont rehaussé leur présence ces travaux dont l’objectif est de mobiliser le monde de travail pour la lutte contre le VIH SIDA que ces travaux ont été lancés.

La vice-ministre de la Santé qui a salué le courage du FONAST pour s’être résolument engagé afin de mettre fin au VIH/SIDA d’ici 2030, a rappelé que le VIH n’épargne personne tout en faisant savoir que même le monde des affaires en est aussi touché.

Pour Mme Véronique Kilumba, malgré le contexte actuel de la pandémie à covid-19, le gouvernement congolais est déterminé à mettre fin au VIH/SIDA selon les objectifs fixés.

« J’ai le plaisir de me retrouver ici (à Goma), dans le cadre des travaux de la sixième édition du FONAST après la cinquième tenue à Kolwezi dans la province du Lualaba en 2019. En effet, le VIH/SIDA est une pandémie qui dure de plus de 40 ans et n’épargne personne. Même le monde des affaires est touché à travers son capital humain. Voilà pourquoi, le gouvernement de la République, par le truchement du Premier ministre tient à saluer, à travers, le ministère de la Santé publique, hygiène et prévention, ce cadre de concertation qui est le FONAST pour la mobilisation des secteurs privés et des entreprises dans la riposte contre le VIH », a déclaré la vice-ministre de la Santé.

Pour le coordinateur national du FONAST, cette sixième édition du FONAST intervient après la 5eme réussie qui avait eu lieu à Kolwezi dans la province de Lualaba.

A l’issue de ce forum, a-t-il poursuivi, la Province de Lualaba via son gouverneur Fifi Maswaka, pourra passer le fanion de la lutte contre le VIH SIDA à la Province du Nord-Kivu qui pourra le détenir jusqu’à 2023 avant de le passer à son tour à la prochaine province.

Il a par ailleurs appelé les personnes vivant avec le VIH à une lueur d’espoir, car, selon lui, les autorités et autres partenaires techniques et financiers restent engagés et mobilisés pour en mettre un terme.

La province du Nord-Kivu dénombre 21.581 personnes souffrantes du SIDA et qui sont sous le traitement Anti- rétroviraux renseignent les statistiques du troisième trimestre de cette année 2021 rendues publiques le 30 Novembre dernier par le Programme National Multi -sectoriel de Lutte contre le SIDA (PNMLS).  ACP/Rn/Cfm/SGB/TKM/MMC