Le PADMPME invite les lauréats à faire confiance à leurs coaches et à privilégier les informations des sources officielles

0
166

Kinshasa, 22 décembre 2021 (ACP).- Le projet d’Appui au développement des micros et petites entreprises  (PADMPME) invite les lauréats à ne pas céder à l’agitation, mais à faire confiance à leurs coaches, en privilégiant les seules informations des sources officielles, à travers le Consortium Deloitte-I&F-Kivu Entrepreneurs, indique un communiqué de ce projet reçu mercredi à l’ACP.

Ce communiqué fait suite au fait que le PADMPME est informé qu’il se projette l’organisation des réunions informelles des lauréats du COPA Jeunes dans le but, semble-t-il, de revendiquer contre la répartition du montant de la subvention telle qu’expliquée pendant les entretiens de cadrage avec les coaches.

Les promoteurs de cette agitation chercheraient à soulever les bénéficiaires, notamment sur les frais de formalisation des entreprises, précise la même source, qui ajoute que pour éviter tout malentendu, le PADMPME rappelle aux intéressés et au public entre autres que : les appuis du PADMPME sont accordés aux bénéficiaires aux conditions du concours des plans d’affaires (COPA) qui prévoient notamment, la formalisation de nouvelles entreprises ; ces fonds sont gratuits pour les bénéficiaires, mais seront remboursés à terme échu par la République ; les bénéficiaires doivent donc créer des entreprises, produire, se développer et ainsi participer aux objectifs du gouvernement par la création d’emplois et la création des richesses pour permettre plus tard à l’Etat de constituer les fonds nécessaires au remboursement du prêt obtenu de la Banque mondiale .

La formalisation est une condition essentielle, mais les frais ne sont pas prélevés sur la subvention revenant aux lauréats. Ils ont été ajoutés par le PADMPME comme supplément à chaque dossier afin de couvrir les frais liés aux démarches administratives ; des procédures de mise en œuvre qui garantissent la transparence du processus et les conditions d’accès à la subvention, notamment le décaissement via des banques suivant un plan de travail convenu avec le bénéficiaire et dûment validé par le coach affecté au projet sélectionné.

Les bénéficiaires seront invités, après la phase actuelle de cadrage, à signer la convention de financement avec le gouvernement, via l’Unité de coordination du PADMPME. Ces conditions déterminent les règles de collaboration et les modalités de décaissement ainsi que l’utilisation des fonds.

 Pour rappel, les fonds de la subvention accordée dans le cadre du COPA sont issus d’un prêt que le gouvernement a obtenu de la Banque mondiale, à travers l’accord de financement IDA 6287-ZR du 18 septembre 2018, et coulé sous forme de loi à travers un processus de ratification ayant suivi toutes les étapes à travers les deux chambres du Parlement, avant la promulgation par le Président de la République.

Avec le COPA PME, rien ne permet en ce moment de douter de la transparence du processus dans le mouvement de fonds qui sont exclusivement destinés à la mise en œuvre des projets sélectionnés, indique-t-on.

ACP/ODM/KJI/KMT