Kinshasa : les défenseurs  des droits de l’homme réclament l’adoption de la loi portant sur leur protection

0
186

Kinshasa, 27 Décembre 2021 (ACP).- Les défenseurs des droits de l’homme ont, à l’issue d’une déclaration tenue récemment à Kinshasa, demandé au président de l’assemblée nationale et celui du sénat de s’impliquer pour faciliter l’adoption rapide de la loi portant sur leur protection afin de leur permettre de travailler en toute quiétude sur le terrain, rapporte le chef de département et chargé de la protection à la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), Me Emery Mutanda, au cours d’un entretien lundi avec l’ACP.

Selon la source, ces défenseurs ont souhaité que la loi portant sur la protection des activistes des droits de l’homme soit programmée à la session de mars 2022 pour réduire les atrocités, avant de dénoncer qu’au cours de cette année, 100 cas de menaces et harcèlement  judicaire, ont été documentés par le bureau conjoint des Nations-unies pour les droits de l’homme (BCNUDH) et les réseaux de protection à travers les différentes provinces du pays dans le cadre de la campagne médiatique sur l’adoption des défenseurs des droits humains, une dynamique ayant pris corps dans un contexte marqué par le climat d’insécurité.

En ce moment, poursuit Mutanda, bon nombre des défenseurs de droits de l’homme sont soit en détention, soit en délocalisation conjointe et un accent particulier a été mis sur les travaux de plus de 2000 associations  de défense des droits de l’homme qui œuvrent à travers le monde.

D’après le coordonnateur provincial de l’alliance pour l’universalité des droits fondamentaux, Nena Chamera, la reprise de certain procès comme celui relatif à l’assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana, ainsi que la comparution des personnes qui avaient fui le pays suite à des poursuites judiciaires doit refaire surface et aboutir à des condamnations afin de servir d’exemple.

Pour rappel, cette déclaration a été soutenu par le corps des membres des réseaux de protection des droits de l’homme, les organisations non-gouvernementales et plusieurs mouvements citoyens de  la République Démocratique du Congo( RDC). ACP/Kayu/OB/CKM/SGB/MMC/KAF