Sud-Kivu : le gouvernement provincial appelle la population à vaquer à ses occupations quotidiennes

0
292

Bukavu, 28 décembre 2021 (ACP).- Le gouvernement provincial du Sud-Kivu, par le biais de son porte-parole Jérémie Basimane appelle la population de cette entité à vaquer à ses activités quotidiennes.

Dans un communiqué rendu public lundi, le ministre provincial ayant les médias dans ses attributions et porte-parole du gouvernement provincial précise que la journée de mardi 28 décembre est un jour ouvrable.

L’appel de l’exécutif provincial fait suite à la déclaration du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu ayant invité les différentes couches de la population à observer « une journée ville morte » ce mardi 28 décembre 2021 sur toute l’étendue de la province.

Le président de cette structure citoyenne au Sud-Kivu, Adrien Zawadi, a avancé comme motivation entre autres lutter contre la balkanisation du pays, témoigner la solidarité de la population locale avec le peuple « meurtri » du Nord Kivu et de l’Ituri.

Le mot d’ordre de la journée ville morte partiellement suivi

Le mot d’ordre de la journée ville morte lancée par le bureau de la coordination de la société civile du Sud-Kivu pour ce mardi 28 décembre a été partiellement suivi dans la ville de Bukavu.

Les élèves des écoles primaires officielles et conventionnées catholiques et protestantes ont été obligés de rentrer à la maison par les différents chefs d’établissements alors que ceux qui fréquentent les écoles privées sont déjà en vacances de Noël.

Des véhicules des particuliers et quelques-uns pour le transport étaient visibles dans différentes artères de la ville de Bukavu.

Certaines officines pharmaceutiques ont ouvert leurs portes alors que les magasins et les marchés n’ont pas fonctionné normalement. Et cela, pour répondre au mot d’ordre de la journée ville morte lancé par la société civile du Sud-Kivu pour solidariser avec les populations du Nord-Kivu et d’Ituri.

Une façon également de protester contre la présence de la police rwandaise dans la ville de Goma ainsi que celle de l’armée ougandaise en Ituri.

Certains agents de l’administration publique ont été présents sur leurs lieux de travail pour répondre à l’appel du gouvernement provincial du Sud-Kivu leur demandant de vaquer paisiblement à leurs occupations.

L’appel largement suivi à Kadutu

Le mot d’ordre d’observer une journée ville morte lancé par le bureau de coordination de la société civile Sud-Kivu a été effectivement suivi ce mardi 28 décembre 2021 dans la commune de Kadutu à Bukavu, a constaté un reporteur de l’ACP.

Cet avant-midi, toutes les activités à caractère commercial et scolaire étaient paralysées hormis quelques officines pharmaceutiques qui ont ouvert.

Cet appel a été lancé par la société civile du Sud-Kivu pour solidariser avec celle du Nord-Kivu, pour protester contre l’arrivée présumée de la police rwandaise en RDC. ACP/ZNG/OB/MNI/MMC/KAF/ KMT