La tenue du forum économique de la diaspora prévue en février 2022 à Genval en Belgique

0
307

Kinshasa, 29 décembre 2021 (ACP).- Le Coordonnateur général de la diaspora de la République démocratique du Congo (RDC) à Kinshasa, Françis Tolombo Kalombo a annoncé mardi, aux représentants de la présidence de la République démocratique du Congo, de la Primature et des responsables de l’administration publique que, la tenue du forum économique de la diaspora est prévue en février 2022 à Genval, en Belgique.

M.Françis Tolombo a fait savoir que ce forum est la clé pour déclencher l’émergence de la RDC dans les différents secteurs économiques. Il a soutenu que sa structure va susciter des opportunités d’investissement dans les entités territoriales décentralisées (ETD) et dans les zones économiques spécialises, en vue de booster les réseaux d’affaires et faciliter les échanges d’expériences entre les entités de la Belgique et de la RDC. Ces échanges, a-t-il renchéri, visent à impulser le développement le partenariat public-privé.

« Ce forum économique va occasionner les rencontres entre les décideurs congolais, les investisseurs et les entrepreneurs pour discuter sur des projets innovants à impact rapide et visible à la base », a-t-il ajouté.

Plusieurs intervenants ont donné leurs opinions sur la tenue de ce forum. Dans ce cadre M. Thythy Nsumbu, Directeur général de l’ANAPEX, a, dans son intervention, indiqué que ces assises pourront débloquer les opportunités de commerce, investissement et tourisme en RDC. Elles pourront permettre également d’exporter en toute sécurité des produits de qualité jouissant d’une traçabilité.

M.Théodore Mudikongo, secrétaire général de SDTC (syndicat de développement des travailleurs du Congo), a, de son côté, rassuré que l’émergence de la RDC ne pourra intervenir que quand le Congolais va retrouver l’indépendance du ventre, avant que M. Alain Ingila, initiateur de la FEKIN (foire économique de Kinshasa), vienne démontrer comment vendre la RDC auprès des investisseurs et contrôler son économie tout en respectant les textes légaux afin de la classer parmi les pays émergents d’ici à 2030.

ACP/ODM/OB/KMT