La CCM sollicite l’implication des bourgmestres dans la campagne de sensibilisation au civisme fiscal à Kinshasa

0
301

Kinshasa, 10 janvier 2022 (ACP). Le coordinateur de la structure pour le Changement des mentalités (CCM), Jacques Kangudia Mutambayi a sollicité l’implication des bourgmestres de 24 communes de la ville province de Kinshasa dans la campagne de sensibilisation de la population au civisme fiscal et à la gestion responsable de deniers publics en RDC, lors d’une rencontre d’échanges sur les orientations, tenue lundi dans la salle Samuel Kitoko, à l’Hôtel  de ville de Kinshasa.

Il a indiqué que la  CCM, relevant de la Présidence de la République, a fixé quelques principes généraux dans le cadre du changement de mentalités, dont le but est d’éveiller la conscience de la population, des administrations fiscales et des décideurs au civisme fiscal et à la gestion responsable des deniers publics.

Ceci, afin d’instituer la culture fiscale, d’aider les administrations fiscales à mobiliser et accroître les recettes dans le respect des textes en vigueur,  de promouvoir la mutation de l’économie informelle vers l’économie formelle,  en vue de sa fiscalisation,  et de  lutter contre l’évasion et la fraude fiscales.

Le but est aussi de faire un plaidoyer auprès des décideurs pour le poids fiscal,  de mettre en place un climat des affaires attractif et lutter contre l’impunité fiscale, a-t-il ajouté, soulignant que les bourgmestres ont été contactés au regard de leur ancrage sur terrain.

Régime fiscal novateur et la justice distributive

Le Chef de l’Etat, en tant qu’initiateur de la CCM  préconise à travers  cette campagne, l’instauration d’un régime fiscal « réellement génératrice des recettes de l’État et qui une fois bien gérés, permettent  à l’Etat de réaliser ses programmes de progrès et de développement ainsi que de procéder à la redistribution équitable des richesses à la population.

Jacques Kangudia Mutambayi a énuméré  quelques causes de l’incivisme fiscal  telles que le manque de patriotisme, la méconnaissance des textes légaux en matière fiscale et non fiscale, auprès des assujettis, l’impunité, la faiblesse des revenus des travailleurs, la prédominance de l’économie informelle, la mauvaise politique de recrutement et de retraite, etc.

Il a également la mauvaise gouvernance qui a élu domicile en RDC depuis son accession à l’Indépendance, en générant une crise morale profonde et insidieuse à la base de la crise de tout genre ainsi que la promotion des antivaleurs dans le chef des gouvernants. ACP/Kayu/OB/CKM/SGB