L’AFDC-A décline sa responsabilité  dans les manquements du gouverneur Ngwabidje du Sud-Kivu

0
135

Kinshasa, 11 janvier 2022 (ACP).-  La conférence des présidents des partis et personnalités politiques, organe suprême du regroupement Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), décline sa responsabilité dans les  ‘’manquements professionnels’’ reprochés au gouverneur de la province du Sud-Kivu, Theo NgwabidjeKasi, dans une déclaration lue samedi, par le rapporteur général du regroupement, Remy Musungayi Kamabale.

Selon  Remy Musungayi Kamabale, l’AFDC-A juge contradictoire le soutien imputé au président du Sénat à ce chef de l’exécutif provincial et condamne en même temps, la campagne de diffamation orchestrée par « les ennemis de la paix » à l’endroit de son autorité morale statutaire.

« Modeste Bahati Lukwebo est un homme d’Etat dont le prestige dépasse les frontières nationales et qui s’est investi dans la recherche du bonheur collectif grâce à ses meilleures œuvres réalisées à travers le pays et spécialement dans le grand Kivu », a-t-il dit.

L’AFDC-A et son autorité morale, le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, a-t-il signalé ,  sont ouverts à tous les esprits épris de bonne volonté pour mutualiser ensemble les efforts axés sur le retour total de la paix et la cohésion nationale sur toute l’étendue du pays.

L’AFDC-A réitère son soutien à Félix Tshisekedi pour  la  présidentielle de 2023

L’AFDC-A a profité de l’occasion pour réitérer son soutien au Président de la République, Félix Antoine TshisekediTshilombo pour  l’élection présidentielle de 2023. Elle a  également  renouvelé  son engagement d’ accompagner les efforts du Chef de l’Etat dans le rétablissement et la consolidation de la paix sur l’ensemble du territoire national.

Tout en soutenant la vision du Chef de l’Etat concernant la gouvernance politique et économique en vue de l’amélioration des conditions sociales de la population, l’AFDC A a présenté  ses meilleurs veux de santé, de bonheur, de prospérité et de fructueux mandat politique à la tête du pays, à Félix Tshisekedi. ACP/