Les journées du 16 et 17 janvier déclarées chômées et payées sur toute l’étendue de la RDC

0
304

Kinshasa, 13 janvier 2022 (ACP).- Les journées du 16 et 17 janvier 2022, dédiées aux héros nationaux M’Zée Laurent Désiré Kabila et Patrice Emery Lumumba, sont déclarées chômées et payées sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, indique un communiqué du ministère du Travail, emploie et prévoyance sociale parvenu jeudi,  à l’ACP.

Selon le communiqué, cette décision est conforme à l’ordonnance du 14 mai 2014 fixant la liste des jours fériés légaux en RDC.

Cependant, la journée du 16 janvier étant un dimanche, le ministère du Travail, emploie et prévoyance sociale a retenu celle du samedi 15 janvier comme étant une journée chômée et payée sur toute l’étendue du territoire nationale.

21 ans du décès de Laurent Désiré Kabila

Il sied de rappeler que Laurent-Désiré Kabila, ancien Président de la République (1997-2001) et père de l’ex-Président Joseph Kabila est tombeur du Maréchal Mobutu en 1997. Il a été assassiné le 16 janvier 2001 dans son bureau, au Palais de Marbre à Kinshasa, par l’un de ses gardes du corps.

Vingt trois (23) personnes dont l’aide de camp du Chef de l’Etat, le colonel Eddy Kapend son et l’ancien chef de l’Agence nationale des renseignements (ANR), Georges Leta, ont été condamnées pour assassinat de Mzee Laurent-Désiré Kabila, à l’issu d’un procès à la Haute cour militaire. Elles ont été libérées, il y a une année, par une grâce présidentielle du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, évoquant des raisons humanitaires.

61 ans du décès de Patrice Emery Lumumba

L’ancien Premier ministre Patrice Emery Lumumba a été assassiné le 17 janvier 1961 à Lubumbashi, dans le sud-est de la RDC, six mois après avoir conduit le pays à l’indépendance, en 1960, soit 61 ans jour pour jour.

Les conditions de l’assassinat du tout premier chef du Gouvernement de la RDC postcolonial n’ont jamais été élucidées. Mais en décembre 2012, la justice belge a décidé d’ouvrir une enquête sur sa mort. Onze ans après qu’une commission d’enquête parlementaire belge ait conclu à la « responsabilité morale » de la Belgique dans ce crime, le gouvernement a présenté les excuses officielles du royaume à la RDC.

Mi-décembre 2020, le Président Félix Tshisekedi a annoncé devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, le rapatriement de la relique de Patrice Lumumba et l’érection d’une sépulture digne de son sacrifice.

En juin 2021, le Chef de l’Etat avait annoncé le report du rapatriement de la relique de Patrice Lumumba pour le 17 janvier 2022.

Suite à la détérioration de la situation sanitaire due à la 4ème vague de COVID-19 ainsi que le retard accumulé dans l’aménagement des sites qui devraient accueillir du 8 au 17 janvier 2022 à Bruxelles et en RDC, les autorités congolaises et belges ont à nouveau reporté à juin 2022, la cérémonie de rapatriement des restes du Héro national Patrice Emery Lumumba.

ACP/Lys