Le caucus des sénateurs du grand Équateur préoccupé par la crise dans le province

0
242

Kinshasa, 14 janvier 2022 (ACP)- Le caucus des sénateurs de l’espace grand Équateur conduit par le deuxième vice-président de la chambre haute du Parlement, le pasteur Sanguma te Mongonde Mossai, a échangé jeudi avec le président du sénat Modeste Bahati Lukwebo sur la crise politique qui sévit dans cette partie du pays.

La délégation des élus des élus a demandé au speaker du sénat d’accélérer la collaboration entre le sénat, émanation des provinces et l’assemblée provinciale de l’équateur, afin de juguler la grande crise qui a élu domicile cet organe délibérant.

La délégation a en outre sollicité une rencontre avec le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi pour préparer sa prochaine tournée dans l’espace Grand Équateur et baliser le chemin de la conférence des gouverneurs qui se tiendra dans les tout prochains jours dans la ville de Mbandaka. Modeste Bahati qui a trouvé encourageant l’Initiative, leur a promis de faire parvenir toutes leurs préoccupations au Chef de l’État, garant de la nation.

Le député national Josué Mufula reçu par Modeste Bahati

Le président du sénat a également reçu le même jour le député national élu de la ville de Goma au Nord Kivu, Josué Mufula.  Les deux personnalités ont évoqué les difficultés liées à l’approvisionnement en eau potable dans la ville de Goma depuis l’éruption volcanique de l’année passée. Selon l’hôte du président du Sénat, les solutions durables à proposer au gouvernement ont été passées au peigne fin au cours de la rencontre.

Les questions relatives à la prise en charge des réfugiés burundais et des sinistrés du volcan Nyiragongo ont été également évoquées.

L’élu de Goma a salué la promptitude avec laquelle le président de la haute chambre lui  a suggéré quelques pistes des solutions pour le bien-être de la population dans le cadre de la vision du Chef de l’Etat.

Un roman écrit en langue mashi présenté à Modeste Bahati

Le président du sénat a bouclé la boucle des audiences du jour avec une délégation de la communauté shi, venue lui présenter des ouvrages culturels écrits par un fils du terroir, Roger Bafungembaka. Il s’agit d’un roman écrit en langue Mashi et d’un dictionnaire français – swahili – Mashi dont l’objectif est de pérenniser la culture shi. ACP/Kayu