90 salles de classes construites dans les provinces du Grand Equateur  par l’UNICEF

0
173

Mbandaka, 17 janvier 2022 (ACP).– Le bureau du Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) à Mbandaka, a remis officiellement au gouvernement congolais 90 salles de classes dont 30 destinées respectivement  aux  provinces de la Tshuapa, du Nord-Ubangi et de l’Équateur, indique un communiqué de presse de cette agence onusienne, parvenu le week-end à l’ACP.

La source note que des salles de classes et six bureaux de directeurs d’école sont construits et équipés en mobiliers ainsi que deux blocs de latrines réservés pour les filles et garçons qui  recevront  des fournitures scolaires, avant d’ajouter que les enseignants auront droit à un renforcement des capacités en termes de prise en charge psycho-sociale, de genre, d’équité, de consolidation de la paix de même  que dans les domaines de la  santé et  de la  nutrition.

« La construction de ces salles de classes permettra à des centaines d’élèves congolais d’apprendre dans de meilleures conditions et  le renforcement des capacités de plusieurs dizaines de professeurs,  sera une valeur ajoutée inestimable pour tout le volet éducationnel dans cette partie de la RDC », a expliqué Edouard Beigbeder, le représentant de l’UNICEF en RDC cité dans le communiqué.

L’école primaire BOYOKANI, l’’une des écoles concernées par cette construction, qui était auparavant avec un toit  en chaume, sans mur, compte désormais 6 salles de classe  et  peut accueillir 350 élèves du primaire, 1 bureau pour le directeur et 6 latrines grâce au financement du partenariat mondial de l’éducation (PME).

Ce projet s’inscrit dans une stratégie nationale d’assurer la continuité de l’apprentissage dans un environnement sûr et protecteur pour au moins 13,9 millions d’enfants et adolescents de 3 à 15 ans affectés par la crise liée à la COVID-19 en RDC. L’un des objectifs spécifiques du projet est de fournir un accès continu à une éducation inclusive de qualité.

Par ailleurs, afin de permettre aux enfants congolais affectés par la crise de la COVID-19 d’apprendre pendant la fermeture et la réouverture des classes, le PME a, en réponse à cette crise sanitaire lancé le projet intitulé : « Fournir des solutions alternatives pour continuer les apprentissages dans un environnement sûr et protecteur pour 13,9 millions enfants et adolescents de 3-15 ans affectés par la COVID-19 en République Démocratique du Congo ».

A cet effet, l’UNICEF a appuyé la province de l’Equateur avec la construction et la mise en place de 8 adductions d’eau potable pour les hôpitaux de référence dans 7 zones de santé fortement touchées par la onzième épidémie d’Ebola en Equateur. ACP/Kayu/JFM