Le coordonnateur de l’ASBL « BRADL » satisfait des activités menées en 2021

0
133

Kinshasa, 17 janvier 2022 (ACP).- Le coordonnateur du « Bureau de Recherche Action pour le développement local (BRADL) », Alexis Ntumba Muteba s’est dit satisfait des activités menées au cours de l’année 2021 par sa structure située dans la commune de Masina, lors  d’un entretien lundi avec l’ACP.

M. Ntumba a indiqué qu’avec le financement de son partenaire privilégié « Christian Aid », deux grands projets ont été réalisés dans le cadre de la lutte contre la COVID-19. Il s’agit, a-t-il fait savoir,  de la sensibilisation de la population de la communauté Kimpoko dans commune de Nsele à la lutte contre la COVID-19.

 » Nous  avions sensibilisé plus de 10.000 personnes  et nous avions procédé à la distribution des masques, des gels alcooliques et autres kits médicaux. Nous avions aussi installé des lave-mains dans les coins stratégiques de ce quartier« , a-t-il dit, avant d’ajouter que  le deuxième projet  a consisté à la création d’un forage au quartier Bibwa  Singa Inga pour permettre  non seulement aux habitants de ce milieu ,  d’accéder à l’eau potable mais,  également à se laver régulièrement les mains pour se protéger contre cette pandémie.

En  guise de  la continuité de ces deux projets, le coordonnateur du « BRADL » a souligné que  les experts de son organisation ont identifié une nouvelle thématique en créant une école primaire de proximité pour épargner les 226  enfants du quartier Bibwa Singa Inga à parcourir des longues distances pour accéder à l’école.

« Dans le cadre de nos activités de routine, nous avons six sites où nous formons de  jeunes filles. Au cours de l’année 2020-2021, nous avons formé 72 filles-mères en coupe et couture  et avec la collaboration de l’inspection urbaine du ministère des affaires sociales, ces filles-mères ont,  après le jury, obtenu  leur titre de formation« , a-t-il poursuivi.

Réhabilitation  des sites de formation

Dans   un avenir proche, cet acteur social a annoncé qu’avec l’appui de ses bailleurs,  les sites de formation du « BRADL »  implantés dans les communes  de  Masina, de Nsele notamment à  Badara, à Carrière,  à Singa Inga et à Kimpoko ainsi qu’à Maluku  seront réhabilités, avant de mettre l’accent sur la dotation  kits de formation pour permettre aux filles formées de se mettre déjà en pratique pour être  utiles à la société.

Il a,  en outre,  renseigné que sa structure  projette  d’organiser de formation sur  l’éducation juridique des filles pour les aider à connaître leurs droits afin de préserver leur dignité.

Créée  en 2001, cette structure  qui évolue dans le domaine de l’autonomisation de la jeune fille, a formé beaucoup de jeunes  entre autres   en auto école où au moins 20  apprenants  sortent par an. ACP/Kayu/JFM