Haut-Uélé : la société « Uélé Agro Business » a réalisé une croissance économique   passant de 21 millions FC à 48 millions de FC à la fin de 2021

0
125

Isiro, 18 janvier 2022 (ACP). Le Directeur générale  de la société  » *Uélé Agro Business », Ir Blaise Adipatenge a révélé dans une interview exclusive accordée vendredi dernier à  l’ACP,  que son entreprise a réalisé une croissance économique de sa production agricole  qui est passée de 21 millions de FC  à 48 millions de FC à la fin de l’année 2021.

Ir Blaise Adipatenge qui jugeait très positif le bilan d’une année  de sa gestion, a expliqué que cet exploit a été réalisé grâce à la production agricole  de 20 tonnes de manioc, 11 tonnes de choux, 7 tonnes de riz paddy, 2 tonnes d’haricots, 3,5 tonnes de soja. A cela s’ajoute les 3 tonnes de maïs et d’autres produits de champs tels que : Aubergines, pastèques, poivrons, concombres, tomates.

Toutefois, il a fait savoir que l’entreprise a fait face à beaucoup de difficultés pour arriver à ce résultat, entre autres la problématique d’accès aux crédits et le manque des matériels spécialisés pour les cultures agricoles modernes.

Pour cette année 2022, a-t-il dit, plusieurs cultures seront mises en place sur une étendue de 40 hectares acquis sur fond propre de la société.

 » Cette année, nous allons mettre en place : 10 ha de palmiers à huile, 5 ha café, 4 ha de manioc , 5 ha soja , 4 ha riz , 4 ha de  maïs  , 2 ha des cultures maraîchères  » , a-t-il déclaré .

Une porcherie et un poulailler seront construits pour l’élevage des porcs, poules et lapins, a-t-il ajouté, lançant ainsi un appel à la population de la ville d’Isiro à la consommation régulièrement de leurs produits qui sont cultivés localement.

Créée en 2020, la société  » Uélé Agro Business  » se spécialise dans la production Agro industrielle, la transformation et commercialisation des produits agricoles pour ne citer que celles-ci. Elle s’occupe dans le cadre de sa mission à l’étude, expertise et contre-expertise en matière agricole, zootechnique, vétérinaire et pisciculture.

A cela s’ajoute, l’analyse du sol et la détermination du choix de terrain, la délimitation, l’établissement du plan de plantation ainsi que des dispositifs d’élevage, a renchérit l’Ir Blaise Adipatenge.

ACP/ZNG/OB/Thd/MNI/NMM