La fermeture de la bibliothèque de l’Alliance franco-congolaise : frein au développement culturel de la jeunesse à Mbandaka

0
293

Mbandaka, 18 janvier 2022 (ACP).- La fermeture de la bibliothèque de l’Alliance franco-congolaise est un frein au développement culturel de la jeunesse à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, a déclaré lundi à l’ACP un groupe d’intellectuels.

Selon la source, depuis l’accession du pays à l’indépendance, la coopération bilatérale a toujours existé entre la France et la RDC sur le plan culturel et avec cette coopération, la France émergeait beaucoup pour le développement culturel de la jeunesse congolaise.

C’est dans ce cadre, poursuit la source, qu’à Mbandaka, elle a ouvert une grande bibliothèque dénommée « Alliance franco-congolaise » où les jeunes se ressourçaient culturellement par la lecture des revues comme « Calao », des bandes dessinées, des romans, des pièces de théâtre, des jeux et cela faisait la fierté de la ville.

Dans cette bibliothèque, ajoute-t-on, l’on y trouvait également des jouets, des aventures de « Tintin » et autres. A l’heure actuelle, souligne-t-on, cette bibliothèque reste l’ombre d’elle-même. Elle est fermée depuis belle lurette, tous les ouvrages emportés, les salles de lecture et les bureaux transformés en dépôt des passagers et des marchandises.

A part quelques petites bibliothèques comme « Maman wa Elikya » des filles de la charité, de l’ISP/Mbandaka, de l’ISDR, la jeunesse de la ville de Mbandaka n’a plus un espace où elle peut se ressourcer sur le plan culturel, une situation qui contribue à la baisse du niveau culturel de cette jeunesse.

Face à ce danger intellectuel permanent, l’intelligentsia locale lance un SOS à tout un chacun en ce qui le concerne d’apporter sa contribution pour redorer l’image d’autan de la bibliothèque de l’Alliance franco-congolaise de Mbandaka pour l’épanouissement de la jeunesse.

ACP/ZNG/OB/Thd/MNI/NMM