CAN 2022 : la Côte d’Ivoire renvoie l’Algérie à la maison

0
136

Kinshasa, 20 janvier 2022 (ACP).- Les Eléphants de la Côte d’Ivoire ont renvoyé les Fennecs de l’Algérie à la maison grâce à leur victoire aux allures d’une humiliation sur le score de 3-1, jeudi au stade de Japoma, à Douala, en match du groupe E de la 33ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football.

Tenants du titre et grands favoris à leur propre succession, les Fennecs ont été éliminés dès la phase de groupes de la CAN 2022, alors qu’une victoire était indispensable pour passer.  Ils plient bagages et sortent de la compétition par la toute petite porte avec un point au compteur, un but marqué et une affligeante place de dernier du groupe E.

D’entrée, les Eléphants, déjà qualifiés, se montraient plus remuants à l’image des projections de Konan puis Gradel, qui tombaient trop facilement dans la surface. Durant ce début de match haché par les fautes, les Algériens se procuraient une opportunité sur un corner rapidement joué mais, le tir de Bennacer allait fracasser le poteau ivoirien.

C’était le tournant du match car, Pépé, après un superbe mouvement avec Gradel, servait en retrait Kessié qui crucifiait M’Bolhi d’une reprise du gauche (1-0, 23ème).

En manque de mouvements, le tenant du titre butait inlassablement sur un bloc adverse parfaitement en place. Les seules situations venaient de longs ballons pour Bounedjah puis Belaïli, qui manquaient leur geste dans la surface. Le couperet pour les Algériens tombait avant la pause lorsqu’Ibrahim Sangaré, excellent lors cette partie, échappait au marquage de Zerrouki, pour doubler la mise de la tête sur un coup franc d’Aurier (2-0, 40ème).

En remplaçant Benrahma par Slimani à la pause, Djamel Belmadi entérinait ses choix ratés dans le onze de départ, mais ce changement ne suffisait pas à réveiller des Fennecs, qui tremblaient à nouveau au retour des vestiaires sur des tentatives de Gradel et Aurier et surtout sur ce tir de Pépé, sauvé du pied par M’Bolhi. Mais le portier ne pouvait rien en revanche lorsque Pépé mystifiait Mandi avant de le battre d’une frappe enroulée dont il a le secret (3-0, 54ème).

Mahrez rate un penalty

Dans la foulée, Belaïli obtient un penalty après une faute de Deli. Mahrez le frappait en prenant Badra Sangaré à contrepied mais son tir échouait sur le poteau ! Malgré tout, l’Algérie ne lâchait pas et Bendebka, fraîchement entré en jeu, sauvait un semblant d’honneur en marquant à bout portant après une remise de Mandi sur corner (3-1, 74ème).

Cette fin de match se révélait totalement débridée et Kessié pensait enfoncer le clou mais son but était refusé en raison d’un hors-jeu préalable de Pépé, tandis que Badra Sangaré effectuait un nouvel arrêt sur un coup franc vicieux de Brahimi. En raison d’une position de hors-jeu, le 4-1 était refusé à Haller dans les dernières secondes. Pas de quoi contrarier les Ivoiriens, très convaincants, ni consoler les Algériens…

Dans l’autre match, la Guinée Equatoriale s’est qualifiée en disposant de la Sierra Leone par 1-0. Les Leone Stars regretteront longtemps leur échec sur penalty en fin de partie alors qu’ils pouvaient se qualifier parmi les meilleurs 3èmes en cas de match nul…

Le classement du groupe E : Côte d’Ivoire 7 points, Guinée Equatoriale 6 pts, Sierra Leone 2 pts, Algérie 1 point.

ACP/Lys