Ituri : L’occupation des zones de frayère et l’utilisation des intrants de pêche inappropriés, deux fléaux à la base de la baisse de production de poissons sur le lac Albert

0
127

Kasenyi, 20 janvier 2022 (ACP).- Le ministre national de Pêche et élevage, Adrien Bokele Djema a déclaré, mercredi dans la localité de Kasenyi située à 55 km de Bunia en territoire d’Irumu, que l’occupation des zones de frayère ainsi que l’utilisation des intrants de pêche inappropriés sont deux(2) fléaux qui sont à la base de la baisse sensible de la production de poissons sur le lac Albert, lors d’une séance de travail avec les différentes couches sociales des localités de Kasenyi et Tchomia, en présence du vice-gouverneur de province, le commissaire divisionnaire Benjamin Alonga Bony.

Selon lui, grâce à la prise de conscience collective des uns et des autres, le lac Albert a la capacité de produire une moyenne de 10.000 tonnes mensuellement plutôt que les 3.500 tonnes comme moyenne mensuelle actuelle.

Adrien Bokele Djema a fait remarquer que la bonne gestion du secteur de pêche dans cette partie de l’Ituri pourrait être une source intarissable de recettes pour l’Etat congolais, ce qui est, a-t-il dit, l’objectif de sa mission dans ces localités lacustres afin de sensibiliser tous les intervenants du lac Albert pour le respect de la réglementation en matière de pêche.

Vers la mise en place des mécanismes d’assainissement du lac Albert

Par ailleurs, au cours de cet échange, il a déclaré que son ministère est venu en Ituri dans le but  d’étudier les mécanismes pour assainir le secteur de la pêche sur le lac Albert pour que ce lac jadis le plus poissonneux du monde récupère sa place d’antan.

Adrien Bokele Djema a ainsi invité les pêcheurs qui occupent les zones de frayère à les quitter sans délai, car le gouvernement de la République a le plein pouvoir d’user de tous les moyens légaux pour un déguerpissement forcé de tous les occupants de ces zones de reproduction de poissons.

Sur un ton ferme, il a fustigé une certaine complicité négative entre les pêcheurs et ceux qui sont censés faire la surveillance sur le lac Albert avec des conséquences fâcheuses sur la population riveraine.

Du népotisme au sein de l’unité de surveillance

En outre,Adrien Bokele Djema a décrié le népotisme qui gangrène l’unité de suivi, surveillance et de contrôle du lac Albert qui serait à la base de la contre-performance de cette structure mise en place pour faire respecter la réglementation en matière de pêche.

N’eût été cette situation, a-t-il estimé, avec plus de 60.000 USD qui ont été alloués, cette structure allait disposer des moyens logistiques nécessaires afin que celle-ci soit l’unité la plus structurée, organisée et fonctionnelle, à l’instar de l’Ouganda.

Il a souligné que les recettes générées par l’unité de surveillance doit servir entre autres à son  fonctionnement sous la direction de l’autorité provinciale.

« La réussite dans tous les États réside dans l’osmose entre le gouvernement central, le gouvernement provincial et vous qui êtes ici. Lorsque les trois (3) instances se mettent à travailler ensemble, chacun faisant sa partition, les choses vont avancer », a-t-il renchéri.

Visite des ouvrages et dotation en matériels

Par ailleurs, profitant de son séjour à Tchomia et Kasenyi, le ministre Bokele Djema a visité plusieurs ouvrages construits dans le cadre du programme LEAF II grâce à l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD), notamment le débarcadère intégré, la chambre froide pour les poissons construit à Tchomia, les bâtiments construit pour l’unité de surveillance à Kasenyi, le bateau pour la patrouille et les intrants de pêche.

A cette occasion, il a procédé à la remise aux pêcheurs d’un lot important de filets autorisés pour la pêche, des hors-bord à la force navale des FARDC et à l’unité de surveillance pour renforcer la patrouille, des motos Yamaha, un groupe électrogène pour alimenter en énergie électrique la salle polyvalente de Kasenyi.

A Tchomia, toujours au bord du lac Albert, Adrien Bokele Djema a incinéré personnellement une bonne quantité de filets et matériels de pêche prohibés saisis par les patrouilleurs, signale-t-on.

ACP/ZNG/RNL/MNI/SGB/TKM/MMC