Sud-Kivu : des explications exigées sur la gestion des fonds perçus pour l’éclairage public

0
122

Bukavu, 20 janvier 2022 (ACP).-Le noyau urbain de la société civile du Sud-Kivu exige les explications sur la gestion des fonds perçus comme taxes d’éclairage public par la Société nationale d’électricité (SNEL) et la mairie, pour l’éclairage public dans la ville de Bukavu.

Le rapporteur de cette structure citoyenne précise que son organisation a adressé une lettre à la SNEL et à la mairie de Bukavu tout en rappelant qu’un pourcentage de facture mensuelle payée par tout abonné de la SNEL est destiné à l’éclairage public dans la ville de Bukavu.

Malheureusement, selon cette structure, depuis que cette taxe a été instituée, l’obscurité est perceptible dans toutes les avenues de la ville de Bukavu, ce qui favorise l’insécurité.

Le bureau urbain de la société civile propose qu’un audit soit mené pour déterminer le montant déjà perçu par la SNEL et la gestion de ce fonds par la mairie de Bukavu ainsi que son affectation, en se basant sur le principe de gestion transparente et claire.

Pour sa part, le maire ad intérim de Bukavu, Darius Sumuni indique que l’hôtel de ville ne dispose pas de statistique des abonnés de la SNEL, il reçoit plutôt un montant forfaitaire émanant de cette société d’électricité.

Toutefois, il précise qu’une quotité est destinée au payement des arriérés que la mairie doit à la SNEL depuis plusieurs années, une part couvre certaines charges de l’hôtel de ville et une autre permet l’achat des lampadaires qui sont gardés à la mairie et une autre partie à la SNEL.

Darius Sumuni précise que dans les jours qui suivent il sera procédé à l’installation dans dispositifs à certains endroits de la ville de Bukavu.

ACP/ZNG/RNL/MNI/SGB/TKM/MMC