Echange des vœux : le Président Félix Tshisekedi se félicite d’avoir revigoré la diplomatie congolaise

0
247

Kinshasa, 27 janvier 2022 (ACP).- Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est félicité d’avoir revigoré la diplomatie congolaise et réintégré la RDC dans le concert des Nations, depuis son accession au pouvoir en 2019,  dans  son discours, jeudi au Palais de la Nation, à l’occasion de la cérémonie d’échange des vœux avec les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités en RDC.

« A mon accession à la magistrature suprême, j’ai fait du retour de la République démocratique du Congo sur la scène internationale ma priorité avec comme objectif clair, de l’ouvrir au monde et de briser son isolement diplomatique. À ce jour,  je peux me réjouir  d’affirmer que la réintégration de mon pays dans le concert des nations est devenue une réalité », a déclaré le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Tout en réitérant sa vision basée sur une politique de bon voisinage, d’amitié et de solidarité, il a fait savoir que la RDC agit toujours pour la paix et la stabilité dans le monde via une approche multilatérale des enjeux globaux.

En réaction au nombre croissant des pays qui ont au cours de ces trois dernières années,  accrédité des ambassadeurs dans notre pays, a-t-il dit, la RDC a accrédité plusieurs ambassadeurs et chef de mission dans différents pays, dans le souci, notamment de jouer un rôle fondamental eu égard à sa position géo stratégique au cœur du continent africain, berceau de l’humanité.

Il a, en outre, promis de nommer à la dignité d’ambassadeurs plusieurs diplomates de carrière en instance d’affectation auprès de pays amis.

Le Chef de l’Etat a rappelé, qu’au cours de ses échanges avec des personnalités étrangères et des dirigeants d’organisations internationales ainsi que dans les rencontres auxquelles il participe, il a toujours fait valoir le point de vue de la RDC « qui a besoin de vivre en paix et en sécurité, condition d’un développement durable, auquel aspire légitimement tout nos compatriotes ».

Des avancées significatives sur la coopération internationale

Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a relevé des avancées significatives qu’a connues la RDC en 2021, en ce qui concerne la coopération internationale, avec notamment de nouvelles ouvertures vers les pays d’Asie, d’Amérique et de l’Océanie.

« Les retombées de la redynamisation de notre diplomatie, ne sont plus à démontrer, comme en témoigne la conclusion de plusieurs projets, accords et memoranda d’attente au cours des trois dernières années et particulièrement durant l’année écoulée », a-t-il affirmé.

A propos de son mandat à la tête de l’Union Africaine, le Chef de l’Etat a remercié tous les pays amis et frères qui lui ont assuré de leur accompagnement.

Il a également exprimé sa gratitude à l’endroit de tous les ambassadeurs des pays membres de l’Organisation International de la Francophonie (OIT) pour leur soutien et accompagnement dans l’organisation des 9ème Jeux de la francophonie.

Le Président de la République a aussi salué la contribution de tous les partenaires de la RDC, en particulier ce qui l’on notamment soutenu et qui ont contribué par leur ferme détermination, à la pacification progressive et au retour d’une  stabilité dans sa partie Est.

Il a  saisi  cette opportunité pour féliciter anticipativement la République du Sénégal et son  Président Macky Sall qui va prendre dans les tout prochains jours le bâton de commandement de l’Union africaine (UA)  pour le compte de la région de l’Afrique de l’ouest.

L’année 2021 constitue un tournant décisif pour la RDC, selon le doyen du corps diplomatique

Auparavant, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun et doyen du corps diplomatique accrédité en RDC, Martin Chungong Ayafor, avait qualifié l’année 2021 qui vient de s’achever, d’un tournant décisif pour la RDC.

Au plan diplomatique, cette année a permis d’assister au renouvellement des bureaux des deux chambres du Parlement, la requalification et refondation de la majorité parlementaire, la nomination d’un nouveau Premier ministre et d’une équipe gouvernementale, la mise en place des animateurs de la CENI, etc.

Pour lui, ces avancées s’inscrivent en droite ligne de la volonté  du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi de poursuivre la mise en œuvre de la politique intérieure et le renforcement de l’autorité de l’Etat de droit.

« Nous vous félicitons de l’évolution  encourageante du processus de préparation des prochaines élections qui se tiendront comme prévues en 2023 », a-t-il déclaré.

Face aux défis sociaux auxquels la RDC reste confrontée notamment, l’accès de la population aux services sociaux de base, le doyen du corps diplomatique s’est félicité de l’instruction du Chef de l’Etat au gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des projets à impact rapide et visible ainsi que son appelle à ses compatriotes à participer à la construction du pays.

Il a, en outre, exprimé les encouragements de l’ensemble de diplomates accrédités en RDC aux différentes reformes entreprises par le Président de la République en ce qui concerne la lutte contre la corruption, le renforcement des institutions et de l’autorité de l’Etat, la mise en place de la Cour de compte, etc., tel qu’annoncé dans son traditionnel discours sur l’état de la nation, du 13 décembre dernier au Palais du peuple.

Au cours de cette adresse à la nation devant les deux chambres du Parlement, le Président de la République avait rappelé les principales missions du gouvernement de l’Union sacrée de la nation  à savoir : la relance de l’économie nationale, la lutte contre la corruption sur toutes ses formes, l’amélioration des conditions de vie de la population, la couverture sanitaire universelle, etc.

La RDC  subit les désastres du changement climatique

L’ambassadeur Martin Chungong Ayafor a rappelé que la RDC, à l’instar de toutes les nations du monde, subit les désastres du changement climatique avec notamment, l’éruption volcanique de Nyiragongo, les inondations et d’autres catastrophes naturelles durement ressenties par la population congolaise.

 « Les propositions de la RDC lors du Cop26 valent pour la planète toute entière car le bassin du Congo reste un de trois poumons essentiels du monde et sa préservation nécessite par conséquent d’être accompagnée des investissements de la communauté internationale », a-t-il soutenu.

Le diplomate camerounais a aussi relevé les défis sanitaires, auxquels la RDC a fait face et surmonté de façon exemplaire, citant singulièrement la pandémie de Covid-19 avec ses différentes variantes, la maladie à virus Ebola et la rougeole.

Il a affirmé que le corps diplomatique se félicite de la mobilisation et des efforts soutenus déployés par la RDC pour éradiquer ces fléaux.

Tout en saluant les efforts du Président Félix Tshisekedi sur la consolidation des liens depuis son avènement au pouvoir avec les différents partenaires et l’obtention de l’apport des institutions financières africaines, européennes et internationales, Martin Chungong Ayafor a réitéré sa solidarité et sa disponibilité à accompagner la RDC.

Cette cérémonie solennelle et diplomatique a eu lieu en présence de Christophe Mboso Nkodia et Modeste Bahati Lukwebo, présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, des officiers généraux des FARDC et de la PNC ainsi que des membres du corps diplomatique et des organismes internationaux.

ACP/