Maroc : le secteur du tourisme réclame la réouverture des frontières

0
97

Kinshasa, 27 janvier 2022 (ACP).- Près de 200 travailleurs du secteur vital du tourisme marocain ont manifesté mercredi pour la deuxième fois ce mois-ci afin de dénoncer la fermeture des frontières depuis deux mois visant à contrer la variante Omicron du coronavirus, ont rapporté jeudi, les médias internationaux.

Les professionnels étaient rassemblés devant le ministère du tourisme à Rabat, tandis que les médias locaux ont indiqué que d’autres manifestations ont eu lieu dans les centres touristiques d’Agadir et de Marrakech.

Le Maroc a suspendu tous les vols de passagers du 29 novembre au 31 janvier au moins, la variante Omicron, hautement infectieuse, s’étant répandue dans le monde entier.

Ces restrictions ont porté un coup dur au secteur du tourisme marocain, qui souffre déjà de deux saisons perdues à cause de la pandémie.

« La fermeture nous a frappés très durement, car nous avons dû cesser nos activités, alors que nos dépenses sont encore fixes », a déclaré un acteur touristique qui possède une agence de voyage à Temara, près de la capitale.

Les manifestants ont déclaré qu’ils étaient « exclus » d’un programme d’aide gouvernementale de deux milliards de dirhams (214 millions de dollars) destiné au secteur.

Interrogé lundi au Parlement, le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a déclaré qu’il était « important de rouvrir les voies aériennes tout comme il est important de suivre l’évolution de la pandémie. »

Environ 200 travailleurs du secteur menacés de faillite avaient également protesté contre la fermeture des frontières devant le ministère du tourisme le 4 janvier.

Le ministère marocain de la santé a déclaré que le pic des infections à Omicron a été atteint au cours de la semaine se terminant le 23 janvier, mais il s’inquiète d’une résurgence.

ACP/RNL/NKV/TKM/SGB/MMC