Près de 2.935 Mds de CDF d’assignation du gouvernement à la DGRAD pour l’exercice 2022

0
116

Kinshasa, 27 janvier 2022 (ACP).- Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a appelé les directeurs centraux et provinciaux de la Direction générale des recettes administratives, judiciaires domaniales et de participations (DGRAD) à  mettre en place des stratégies nécessaires pour mobiliser  2.935  Mds (deux mille neuf cent trente-cinq milliards des Francs congolais) au cours de l’exercice 2022.

Il a fait cet appel à l’ouverture de la conférence des directeurs de la DGRAD édition 2022 dont le thème retenu est : « la dématérialisation des procédures, le civisme fiscal et la valorisation du capital humain, gage de la mobilisation accrue des recettes ».

« Cette conférence est une opportunité de faire le bilan de l’année passée et élaborer les stratégies pour atteindre voire dépasser les assignations budgétaires faites par le gouvernement », a dit le ministre Nicolas Kazadi qui exhorte en même temps les agents au sens de responsabilité pour relever le défi qui les attend.

Le directeur général de la Direction générale des recettes administratives, judiciaires domaniales et de participations, Jean Parfait Ntabala Murhandikire,  a par ailleurs  fait savoir que les études démontrent que la dématérialisation de la procédure, l’acquittement volontaire obligatoire fiscal par les assujettis , le civisme fiscal ainsi que la valorisation du capital humain constituent la clé  d’optimisation, partant de la mobilisation des recettes publiques aux sein des administrations des recettes.

« Il est urgent pour la DGRAD qui s’est engagée résolument dans cette voie de poursuivre les efforts dans la gestion conditionnée dans sa collaboration avec les services d’assiettes et ses relations avec les assujettis », a indiqué le directeur général.

Il a également insisté que cette conférence doit mettre en œuvre les priorités pour l’année 2022, en termes d’actions concrète dans le domaine de dématérialisation de la procédure de l’acquittement volontaire des obligations des assujettis.

Selon lui, cette rencontre devra être perçue pour un chacun comme un cadre de réflexion devant définir les stratégies susceptibles d’enclencher les mécanismes d’une mobilisation optimale des recettes régies dans la loi des finances pour l’exercice 2022 afin de relever défi.

Il attend que les résultats de cette conférence soient traduit, notamment par l’enrichissement du plan d’action stratégique 2022, l’évaluation du niveau des assignations 2021 et la signature des actes d’engagement par le directeur technique des directions.

ACP/RNL/NKV/TKM/SGB/MMC