La réhabilitation des routes de desserte agricole parmi les actions prioritaires du ministère de développement rural en 2021

0
384

Kinshasa, 30 janvier 2022 (ACP).- Le ministre d’Etat en charge du développement rural, François Rubota Masumbuko s’est investi à mener des actions au cours de l’année 2021, en vue d’améliorer les conditions de vie des habitants du monde rural.

Cet objectif qui s’inscrit dans la continuité des services de l’Etat concorde avec la vision du Chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui se résume dans son slogan : « Le peuple d’abord ». Le Président de la République avait, à cet effet, présidé  un séminaire du gouvernement  du 22 au 24 juillet 2021 sous le thème : « Créer une dynamique du changement par la culture de l’excellence et la gestion axée sur les résultats ». Ledit séminaire avait tablé sur l’outillage de cantonnage manuel, la réhabilitation des routes de desserte agricole, l’accès à l’électricité et à l’eau potable comme actions à réaliser au cours du quinquennat du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pour y parvenir, le ministre d’Etat en charge du développement rural avait convoqué une réunion pédagogique à l’attention des cadres et agents de son ministère, en vue de les sensibiliser à la gestion basée sur le résultat. Celui-ci consiste à doter les paysans de bonnes routes de desserte agricole, de l’eau potable et de l’électricité ainsi que l’outillage de cantonnage manuel pour demeurer dans la vision du chef de l’Etat. Il s’agit d’intérioriser les 15 piliers et 340 actions à mener par le gouvernement central en vue d’atteindre les résultats qui rencontrent les besoins de la population. Le gouvernement devra, selon le Chef de l’Etat, se débarrasser des théories mais se mettre à l’œuvre pour réaliser des résultats qui vont améliorer les conditions des vies de la population dans une dynamique de changement par la culture de l’excellence et la gestion axée sur les résultats.

Pour concrétiser cet idéal, le ministre Rubota a estimé nécessaire de collaborer avec tous les caucus des députés nationaux sur le projet d’entretien et de construction de près de 56.000 km de routes sur l’ensemble du territoire nationale. Ce projet s’inscrit dans une approche participative et vise l’amélioration des conditions de vie de la population congolaise dans les milieux ruraux et périurbains.

Il a souligné que, les milieux ruraux sont principalement des milieux agricoles, où il faudra faire en sorte que toutes les productions venant de différents villages atteignent les centres de consommation afin d’augmenter l’économie des populations rurales dans chaque territoire.

Lancement en 2021 des travaux de réhabilitation des routes de desserte agricole

C’est dans ce cadre que le gouvernement à travers le ministère de Développement rural a lancé, au mois d’août 2021 à partir  depuis le plateau de Batéké, précisément aux villages Bita et Mambutu camp dans la commune de Maluku à l’Est de la ville province de Kinshasa la capitale, les travaux de réhabilitation des routes de desserte agricole.

Le lancement de ces travaux marque le coup d’envoi sur l’ensemble du territoire nationale pour le bien être de la population. Le constat du ministre d’Etat à ce sujet  était amer du fait que la majorité de ces routes se trouvent en état d’impraticabilité à cause de leurs délabrements avancés et de la pluviométrie intense au niveau du pays à cheval sur l’Equateur.

La réhabilitation des routes de desserte agricole dans le cadre de ce projet consiste à booster le développement du pays à partir des entités rurales.

Ce projet a été félicité par le notable du Sud-Kivu, Norbert Basengezi, a au cours d’une audience lui a accordée par le ministre du développement rural Rubota, en septembre 2021 dans son cabinet de travail à Kinshasa. Le ministre d’Etat a été encourager pour travail qu’il a abattu sur le réseau des routes de desserte agricole dans la province du Sud-Kivu.

M. Basengezi a, en outre, indiqué qu’il s’est rendu compte des progrès réalisés par le ministre d’Etat lors de ses vacances parlementaires. «  J’ai choisi d’aller vivre avec les paysans, j’ai vu que le ministre d’Etat se souvient du terrain, je lui ai parlé des routes de desserte agricole qui sont aussi délabrées entre Bukavu et Uvira », a dit le notable.

L’évaluation des ouvrages construits dans le cadre du projet PRISE

Au cours de l’année 2021, il ne s’agissait pas seulement de l’exécution des travaux sur le réseau des routes de desserte agricole mais également de l’évaluation d’autres projets en réalisation par le ministère.

A cet effet, le ministre d’Etat a évalué les travaux réalisés, dans le cadre du projet de renforcement des infrastructures socio- économique de la RDC (PRISE) en septembre 2021 au chef-lieu de la province du Kasaï- Oriental afin de se rendre compte du niveau d’exécution pour une impulsion nouvelle.

Ce projet sous encrage institutionnel du secrétariat général du développement, financé par la banque Africaine de développement (BAD) a consisté en la construction du centre multi service genre, d’un centre de santé et une école ultra moderne construite par le projet PRISE sur le site PMKO situé dans la périphérie Nord de la ville de Mbuji-Mayi.

Il a, dans ce même cadre, visité le quartier général de l’entreprise PAN  CHINA ou sont entreposés  les matériaux de construction du réseau d’adduction d’eau potable, avant de se confier à l’ingénieur civil et hydraulicien, spécialiste en eau potable et assainissement, Déo Nsunzu Kabuakatanda qui est le coordonnateur du projet pour des explications sur l’évolution des travaux d’adduction d’eau potable.

Les différents projets initiés dans le cadre du PRISE feront le prolongement du Projet de 145 territoires qui a la vocation de construire les infrastructures de base, les centres de santé, les écoles ainsi que les projets relatifs à l’énergie électrique et à l’eau potable.

La développement du monde rural s’appuie sur l’appropriation par la population, des projets existants et futurs pour leur pérennisation.

ACP/C.L/Awa/LYS/SBG