Une thèse de doctorat sur les enjeux communicationnels sur la REDD+ dans la gestion durable des forêts primaires de la RDC

0
320

Kinshasa, 30 janvier 222 (ACP).- Le chef de travaux Angelo Mulopo Kudindama a soutenu vendredi, dans la salle des promotions Mgr Luc Gillon à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), une  thèse de doctorat intitulée : « Enjeux communicationnels sur la REDD+ : radioscopie des stratégies de WWF dans  la gestion durable des forêts primaires de la RDC ».

Cette thèse, qui lui a valu le grade de docteur en sciences de l’information et de la communication,  a visé à mettre en place un modèle communicationnel efficace, pour soutenir le changement de comportement des populations congolaises dans l’utilisation des ressources forestières.

Il a,  à cet effet,  analysé des actions de communication utilisées par l’ONG World Wildlife Fund (WWF, notamment les forces et les faiblesses desdites stratégies communicationnelles.

L’ONG WWWF, a-t-il dit, est devenue un acteur majeur en matière de promotion de mécanisme de gestion durable des forêts en RDC , mais ses actions de sensibilisation n’arrivent pas, selon lui, à changer totalement les comportements de la population congolaise en matière de gestion durable des forêts.

L’impétrant a proposé un modèle de communication productif qui met en phase la vision des associations pro-environnementales avec les besoins de survie des communautés de base, en tant des récepteurs des messages.

La transposition des stratégies communicationnelles inadaptées au contexte des récepteurs, a-t-il soutenu, demeure l’une des causes explicatives des échecs de la plupart des campagnes de sensibilisation réalisées en Afrique et en RDC sur la gestion et l’utilisation des ressources forestières.

Le Pr Kasongo Ibanda Ngozulu a été le promoteur de cette thèse.

ACP/C.L/Awa/LYS/SGB