Le ministre des Finances salue l’amélioration de la notation de la RDC par l’Agence S&P

0
343

Kinshasa 31 janv.2022 (ACP).- Le ministre des Finances Nicolas Kazasdi a salué, au nom du gouvernement Sama Lukonde, l’amélioration  de la notation de la RDC par l’Agence S&P, pour avoir franchi le grade hautement spéculatif «CCC+  pour ‘B-» au cours d’une réunion de travail qu’il a présidée samedi, indique un communiqué de ce ministère reçu lundi à l’ACP.

Selon le document, le 28 janvier 2022, l’Agence S&P a rehaussé la note de la République démocratique du Congo de «CCC+, Perspective Positive» à ‘B-, Perspective Stable’. Ce rehaussement de la notation de la RDC est le reflet d’un changement structurel profond amorcé depuis plusieurs années, précise le communiqué qui relève aussi que la RDC a demeuré avec la notation «CCC+» depuis 2017.

L’Agence S&P a noté que ‘les vulnérabilités de la balance des paiements de la RDC se sont atténuées, notamment grâce aux bonnes performances du secteur minier grâce au cuivre et  cobalt et au financement important du FMI depuis la conclusion du programme économique triennal en 2921. L’Agence salue, en effet, les développements favorables de la position extérieure de la RDC qui se reflète par l’accumulation significative des réserves de change, s’élevant à environ 3,5 milliards de dollars USD à fin 2021.

Le document indique également que les perspectives économiques de la RDC sont aussi jugées « plus fortes » par l’Agence grâce à l’expansion attendue de la production dans le secteur minier et les développements favorables des cours des matières premières. Ces développements seront aussi supportés par les efforts de renforcement des infrastructures, illustrés notamment par le début de production de la centrale hydroélectrique de Busanga.

D’après l’agence, la croissance réelle moyenne attendue sur la période 2022-2025, devrait atteindre 6,5% par an contre 4% au cours de cinq dernières années.

Cette décision est aussi le reflet de la détermination du gouvernement de poursuivre la mise en œuvre d’un plan de réformes ambitieux, notamment sur le volet budgétaire qui s’inscrit dans le cadre du programme relatif à la Facilité Elargie des Crédits du FMI, note la source.

Elle relève, à cet effet, que grâce au rehaussement de sa note, la RDC rejoint ainsi le groupe des pays notés B- par l’Agence, comprenant notamment le Nigéria et le Cameroun.

Cette action de notation intervient à la suite du changement des perspectives de stable à positive, en juillet 2021, par l’Agence S&P. Par ailleurs, l’Agence Moody’s a procédé à un changement de perspective de ‘Positive’ à ‘Stable’ en octobre 2021, la notation demeurant à Caa1.

Pour le ministre des Finances, qui a salué cette performance au nom du gouvernement Sama Lukonde, il y a lieu de rappeler la volonté politique du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui exhorte constamment le gouvernement des warriors à travailler davantage en vue d’atteindre les objectifs du développement. ACP/Kayu/JFM/SGB/MMC