Pour le renforcement d’un travail engagé en vue de la restitution des biens culturels africains

0
262
La ministre de la Culture arts et patrimoines, Catherine Kathungu (en visioconférence)

Kinshasa, 01 février 2022 (ACP).- Les participants au forum régional sur les politiques culturelles, tenu du 31 janvier au 1er février 2022 à Dakar, par visioconférence, ont soulevé la nécessité de poursuivre et de renforcer le travail engagé pour la restitution des biens culturels africains emportés par les colonisateurs, parmi les recommandations formulées à la clôture de ces travaux.

Les délégués des pays et des organisations non gouvernementales présents à ces assises placées sous le thème « la culture, moteur de développement durable et de résilience en Afrique », ont préconisé à l’attention de l’UNESCO et de la communauté internationale, outre le renforcement des liens entre culture et éducation, d’accompagner de façon volontariste le potentiel économique de la culture, d’évaluer l’impact de la Covid-19, de développer des systèmes de gestion solide pour mettre à disposition des données fiables sur la culture et de conduire le secteur culturel vers sa transition numérique. Ils ont aussi recommandé l’intégration de l’éducation artistique et culturelle dans les programmes scolaires, le renforcement de la protection du patrimoine mondial, la création des conditions nécessaires à la libre-circulation des artistes et des acteurs culturels sur le continent, la coopération régionale et le renforcement des synergies, partenariats et enjeux stratégiques, pour le développement et la construction de la paix. Tant d’autres recommandations ont fait l’objet du rapport final de ces travaux présenté par le rapporteur général des assises, la ministre de la Culture, arts et patrimoines de la RDC, Catherine Kathungu,  notamment la proposition du seuil minimal de 1%  d’investissement pour la culture dans les budgets nationaux ainsi que l’investissement dans le renforcement des capacités et la professionnalisation du secteur de la culture.

Ont pris part à ces deux journées de travail, les représentants des 43 pays africains, de 7 organisations Internationales et de 24 ONG. Le mot de clôture a été dit par le ministre de la Culture et de la communication du Sénégal, Abdoulaye Diop. Ces consultations régionales s’inscrivent dans le cadre d’un processus participatif et inclusif visant à nourrir la conférence mondiale de l’UNESCO sur les politiques culturelles MONDIALCUT 2022, qui se tiendra en septembre prochain, au Mexique, rappelle-t-on. ACP/