Feu Etienne Tshisekedi est un symbole de la lutte pacifique, selon le bâtonnier national de la RDC  Matadiwamba

0
219

Kinshasa, 2 février 2022(ACP).- Feu  Etienne Tshisekedi Wa Mulumba est un  symbole de la lutte pacifique et des aspirations démocratiques de tout un peuple, a déclaré le bâtonnier national de la RDC, Tharcisse  Matadiwamba, à l’occasion de la commémoration du cinquième anniversaire de sa mort.

« Etienne Tshisekedi symbolisait les valeurs pour lesquelles nous ne cesserons jamais de lutter comme nation, Etat de droit, démocratie, justice, liberté et fraternité », a souligné le député national élu du Kenge dans la province de Kwango, ajoutant qu’il luttait contre les antivaleurs telles que le régionalisme, la corruption, le tribalisme, le népotisme et l’impunité.

Selon lui, cinq ans après,  la mort de feu Etienne Tshisekedi  est une disparition certes difficile pour le peuple mais elle devint force inspiratrice pour plusieurs générations.

S’inscrivant dans la logique de la pérennisation des idéaux d’Etienne Tshisekedi, Matadiwamba a cité l’actuel Chef de l’Etat et l’a félicité.

 « Je félicite le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui est dans la ligne de son père. C’est pratiquement le père dans le fils. J’espère que cet anniversaire sera une occasion pour sa famille politique notamment l’UDPS et l’Union sacrée de la Nation, aujourd’hui au pouvoir, de pérenniser sa parole le peuple d’Abord »,  a soutenu Me Matadiwamba.

Témoin oculaire de la création de l’UDPS

Le bâtonnier national dit avoir vécu le combat de l’UDPS  dès le début lorsqu’il faisait son entrée à l’Assemblée Nationale en octobre 1977.

« Etienne Tshisekedi est parmi  les anciens parlementaires trouvés aux cotés de  Boboloko Lokonga, Mpandashila Ngalula,  Olivier Kamitatu, Nzodomio et d’autre  anciens. Ces derniers m’ont appris le travail des parlementaires. La création de son parti qui était d’abord clandestin, est partie de la  constitution du bureau de l’Assemblée nationale », a-t-il dit, ajoutant : « Candidat au poste de vice premier de l’Assemblée et je me souviens qu’il a eu un vote mémorial et le député Etienne a perdu ce vote par 20 voix de différence. Nous étions 320 députés.  Il a créé un  courant au sein du parti unique MPR et un noyau qui luttera pour l’instauration du multipartisme ».

Il retient de lui d’une personne  fidèle à son idée, à son engagement politique. Il en a souffert beaucoup de privation et même l’arrestation, la relégation dans son village avec d’autres collègues politiques députés.  ACP/