Ituri : condamnation de la énième attaque de la milice CODECO/URDPC d’un site de déplacés

0
226

Bunia, 04 Février 2022 (ACP).- L’asbl Dynamique des jeunes pour la bonne gouvernance et la paix(DJBPI) a condamné mercredi la énième attaque par la milice CODECO/URDPC du site de déplacés de Bule/Ngle situé en chefferie de Bahema Bajere territoire de Djugu dans la nuit du mardi 01 au mercredi 02 Février courant, dans une déclaration faite devant la presse par son président Me. David Mambo.

Le bilan actuel a-t-il poursuivi fait état de plus de cinquante (50) personnes tuées sauvagement et plusieurs autres blessées parmi lesquelles certaines jeunes filles aux parties intimes mutilées par ces hors-la-loi.

Pour Me David Mambo cette attaque d’une violence inouïe est un sabotage de l’initiative prise par le président de la République, chef de l’État Félix Tshisekedi qui a envoyé les anciens seigneurs de guerre de l’Ituri réunis au sein de la Task force pour venir sensibliser les groupes armés à adhérer au P-DDRCS.

Il a rappelé d’une part aux auteurs de ces atrocités que le site de déplacés est inviolable en droit international humanitaire et signifier l’intention de de ceux-ci que leurs crimes odieux et ignobles ne resteront pas impunis surtout qu’ils sont connus d’avance.

« L’opinion se souviendra qu’en novembre 2021ce même groupe criminel avait déjà attaqué le site de déplacés de Drodro en chefferie de Bahema Nord territoire de Djugu tuant des dizaines des vulnérables y hébergés et obligeant les autres déplacés qui avaient alors eu leurs vies sauves à fuir de nouveau vers un autre site plus sécurisé par la Monusco à Rhoe, lequel site avait du accueillir de ce fait plus de 60.000 personnes entraînant une pression sur les infrastructures dudit site« , a-t-il souligné.

Pour prévenir d’éventuels carnages il a invité tous les services de sécurité à redoubler de vigilance afin d’épargner de vies d’autres compatriotes qui sont forcés de vivre dans les camps de fortune.

ACP/Kayu/RNL/Cfm/NiG/TKM/SGB/MMC